Puigdemont critique le roi d’Espagne et promet d’«appliquer les résultats du référendum»

Dans un discours prononcé ce mercredi, le Président de la Catalogne, Carles Puigdemont, a réitéré son intention d’appliquer les résultats du référendum. Il a en outre vivement critiqué le roi d’Espagne, Felipe VI, pour avoir approuvé la politique «catastrophique» du gouvernement Rajoy.

Violence policière en Catalogne - Sputnik Afrique
Parler des violences policières en Catalogne sans en nommer les auteurs est «décevant»
Le Président catalan Carles Puigdemont a confirmé son intention de proclamer l'indépendance de sa région dans les jours à venir et s'est adressé directement au roi d'Espagne en critiquant durement les décisions politiques de Mariano Rajoy.

«Ce que nous allons faire, c'est ce que d'autres populations ont déjà fait (…) c'est-à-dire vivre démocratiquement avec la volonté de défendre nos droits», a-t-il déclaré.

Et d'ajouter que «dans les prochains jours, nous allons appliquer les résultats du référendum».

En commentant les propos du roi, qui avait qualifié ce mardi les dirigeants catalans de «déloyaux», Carles Puigdemont a estimé que Felipe VI avait «perdu l'occasion de s'adresser à tous les citoyens».

«Avec votre décision d'hier vous avez déçu beaucoup de Catalans. Nous sommes dans un moment difficile de notre histoire, nous attendions de vous le dialogue.»

Comme l'a indiqué le porte-parole du gouvernement catalan, Jordi Turull, 90% des Catalans qui ont participé au référendum tenu dimanche ont donné leurs voix pour l'indépendance de la communauté autonome. Le taux de participation est estimé à 42,3%, vu que 2,2 des 5,3 millions d'électeurs se sont prononcés au référendum.

Le référendum sur l'autodétermination de la Catalogne s'est déroulé malgré l'opposition de Madrid. La Cour constitutionnelle d'Espagne a suspendu tous les documents adoptés par la Généralité et le Parlement de Catalogne relatifs au vote, déclarant illégales toutes les actions des autorités catalanes visant à préparer le référendum. Pendant le scrutin, des heurts ont opposé la police aux personnes venues pour voter et protéger les bureaux de vote encore ouverts. Selon les autorités catalanes, au moins 844 civils ont été blessés.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала