La beauté sans frontières dans le livre The Atlas of Beauty

La photographe de Bucarest Mihaela Noroc, 32 ans, voyage à travers le monde avec sa caméra en réalisant des portraits de femmes dans leur environnement habituel. Son projet The Atlas of Beauty démontre que la beauté n’a pas de frontières et que ce qui nous distingue est notre richesse plutôt que l’origine des conflits.

Mihaela Noroc présente ses œuvres sur Facebook.

 

 

© Photo Mihaela NorocLe livre The Atlas of Beauty comprend les 500 meilleurs portraits féminins réalisés dans plus d’une cinquantaine de pays.
Sur la photo: Nastya, de Russie. Elle fait des photos d'identité pour les passeports, mais rêve de prendre des clichés de paysages partout dans le monde.
La beauté sans frontières dans le livre The Atlas of Beauty - Sputnik Afrique
1/18
Le livre The Atlas of Beauty comprend les 500 meilleurs portraits féminins réalisés dans plus d’une cinquantaine de pays.
Sur la photo: Nastya, de Russie. Elle fait des photos d'identité pour les passeports, mais rêve de prendre des clichés de paysages partout dans le monde.
© Photo Mihaela NorocUne jeune fille d’Amazonie en habit nuptial traditionnel.
La beauté sans frontières dans le livre The Atlas of Beauty - Sputnik Afrique
2/18
Une jeune fille d’Amazonie en habit nuptial traditionnel.
© Photo Mihaela NorocMahsa, d’Iran. Son nom signifie «semblable à la Lune». Mahsa est designer graphique bien que ses parents aient insisté pour qu’elle soit médecin.
La beauté sans frontières dans le livre The Atlas of Beauty - Sputnik Afrique
3/18
Mahsa, d’Iran. Son nom signifie «semblable à la Lune». Mahsa est designer graphique bien que ses parents aient insisté pour qu’elle soit médecin.
© Photo Mihaela NorocUne Guatémalienne, l’une de celles qui portent tous les jours leur fardeau: au sens propre et figuré, et elle le fait avec dignité et bonne humeur.
La beauté sans frontières dans le livre The Atlas of Beauty - Sputnik Afrique
4/18
Une Guatémalienne, l’une de celles qui portent tous les jours leur fardeau: au sens propre et figuré, et elle le fait avec dignité et bonne humeur.
© Photo Mihaela NorocUne Syrienne avec ses filles dans un camp de réfugiés.
La beauté sans frontières dans le livre The Atlas of Beauty - Sputnik Afrique
5/18
Une Syrienne avec ses filles dans un camp de réfugiés.
© Photo Mihaela NorocUne Britannique, Connie, étudie la littérature à l’Université et entend devenir docteur en philosophie.
La beauté sans frontières dans le livre The Atlas of Beauty - Sputnik Afrique
6/18
Une Britannique, Connie, étudie la littérature à l’Université et entend devenir docteur en philosophie.
© Photo Mihaela NorocLa Turque Chypriote Pinar a toujours rêvé d’être actrice. Pour que son rêve devienne réalité elle a déménagé en Turquie et joue maintenant dans un théâtre.
La beauté sans frontières dans le livre The Atlas of Beauty - Sputnik Afrique
7/18
La Turque Chypriote Pinar a toujours rêvé d’être actrice. Pour que son rêve devienne réalité elle a déménagé en Turquie et joue maintenant dans un théâtre.
© Photo Mihaela NorocUne Daasanach de la vallée de la rivière Omo en Ethiopie. Sa tribu vit dans l’isolement de génération en génération.
La beauté sans frontières dans le livre The Atlas of Beauty - Sputnik Afrique
8/18
Une Daasanach de la vallée de la rivière Omo en Ethiopie. Sa tribu vit dans l’isolement de génération en génération.
© Photo Mihaela NorocCette Nord-Coréenne est guide au musée militaire.
La beauté sans frontières dans le livre The Atlas of Beauty - Sputnik Afrique
9/18
Cette Nord-Coréenne est guide au musée militaire.
© Photo Mihaela NorocUne Française, Imane, étudie les sciences de l’art à l’Université. Pour gagner sa vie elle travaille dans trois restaurants, et comme babysitteur.
La beauté sans frontières dans le livre The Atlas of Beauty - Sputnik Afrique
10/18
Une Française, Imane, étudie les sciences de l’art à l’Université. Pour gagner sa vie elle travaille dans trois restaurants, et comme babysitteur.
© Photo Mihaela NorocUne habitante d’un village afghan. Les conflits armés incessants de ces 40 dernières années en Afghanistan n’ont pas affecté directement son village natal mais se sont déroulés tout près, l’ayant empêché d’améliorer sa vie.
La beauté sans frontières dans le livre The Atlas of Beauty - Sputnik Afrique
11/18
Une habitante d’un village afghan. Les conflits armés incessants de ces 40 dernières années en Afghanistan n’ont pas affecté directement son village natal mais se sont déroulés tout près, l’ayant empêché d’améliorer sa vie.
© Photo Mihaela NorocThorunn, chanteuse islandaise et jeune maman.
La beauté sans frontières dans le livre The Atlas of Beauty - Sputnik Afrique
12/18
Thorunn, chanteuse islandaise et jeune maman.
© Photo Mihaela NorocUne Italienne, Serena, fabrique des talismans traditionnels «Cornicelli» en vogue à Naples et dans le sud du pays.
La beauté sans frontières dans le livre The Atlas of Beauty - Sputnik Afrique
13/18
Une Italienne, Serena, fabrique des talismans traditionnels «Cornicelli» en vogue à Naples et dans le sud du pays.
© Photo Mihaela NorocUne danseuse de danses folkloriques kirghizes.
La beauté sans frontières dans le livre The Atlas of Beauty - Sputnik Afrique
14/18
Une danseuse de danses folkloriques kirghizes.
© Photo Mihaela NorocUne Allemande, Lisa, a été prise en photo en rentrant d’une randonnée. En voyant cette belle jeune fille, il est difficile de s’imaginer qu’heurtée par un tramway, elle a subi à 11 ans de multiples traumatismes et a beaucoup souffert à cause de ses cicatrices. Elle comprend désormais que la beauté, c’est savoir être soi-même. Lisa chante dans un groupe populaire et considère avoir pris un nouveau départ.
La beauté sans frontières dans le livre The Atlas of Beauty - Sputnik Afrique
15/18
Une Allemande, Lisa, a été prise en photo en rentrant d’une randonnée. En voyant cette belle jeune fille, il est difficile de s’imaginer qu’heurtée par un tramway, elle a subi à 11 ans de multiples traumatismes et a beaucoup souffert à cause de ses cicatrices. Elle comprend désormais que la beauté, c’est savoir être soi-même. Lisa chante dans un groupe populaire et considère avoir pris un nouveau départ.
© Photo Mihaela NorocAyant vécu depuis l’âge de 5 ans en Arabie saoudite, Amal, une Palestinienne, a regagné il y a une année sa patrie pour recevoir une formation. «Ici je me sens vraiment chez moi. Je sens que je pourrai devenir la femme que je souhaite être», raconte Amal, dont le nom signifie: «l’espoir».
La beauté sans frontières dans le livre The Atlas of Beauty - Sputnik Afrique
16/18
Ayant vécu depuis l’âge de 5 ans en Arabie saoudite, Amal, une Palestinienne, a regagné il y a une année sa patrie pour recevoir une formation. «Ici je me sens vraiment chez moi. Je sens que je pourrai devenir la femme que je souhaite être», raconte Amal, dont le nom signifie: «l’espoir».
© Photo Courtesy of Mihaela NorocAyant commencé ce projet en 2013, Mihaela a photographié plus de 2. 000 femmes qui lui ont raconté leurs histoires.
Sur la photo: Mihaela Noroc à New York.

La beauté sans frontières dans le livre The Atlas of Beauty - Sputnik Afrique
17/18
Ayant commencé ce projet en 2013, Mihaela a photographié plus de 2. 000 femmes qui lui ont raconté leurs histoires.
Sur la photo: Mihaela Noroc à New York.

© Photo The Atlas of BeautyLa reliure du livre The Atlas of Beauty.
La beauté sans frontières dans le livre The Atlas of Beauty - Sputnik Afrique
18/18
La reliure du livre The Atlas of Beauty.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала