La dernière demeure des premières victimes de Hitler retrouvée dans l’océan

© Sputnik . I. Nosov / Aller dans la banque de photosLa dernière demeure des premières victimes de Hitler retrouvée dans l’océan 
La dernière demeure des premières victimes de Hitler retrouvée dans l’océan  - Sputnik France
Le vaisseau dont les voyageurs étaient devenus les «premières victimes» d’Adolf Hitler a été trouvé près des côtes irlandaises. Un des mystères de la Seconde guerre mondiale a été résolu, grâce à des lettres de cette époque.

Paris pendant la Seconde Guerre mondiale - Sputnik France
Comment Hitler est arrivé à vaincre si facilement la puissante armée française
David Mearns, historien britannique, a précisément identifié la localisation d'un bateau dont les passagers sont devenus les premières victimes de la guerre maritime en 1939, informe le journal britannique The Daily Mail.

Le paquebot britannique l'Athenia avec quelque 1.400 personnes à bord a coulé, le 3 septembre 1939, quelques heures après la déclaration de guerre par le Premier-ministre britannique Neville Chamberlain au Troisième Reich nazi.

Le sous-marin allemand U-30 sous le commandement du kapitänleutnant Fritz-Julius Lemp a torpillé le vaisseau, l'ayant prétendument pris pour un croiseur auxiliaire. The Daily Mail indique que le problème des recherches de ce bateau résidait dans l'absence, presque totale, de notes officielles sur la tragédie parce que Hitler était devenu fou de rage après avoir appris la catastrophe et avait fait réécrire le journal de bord à Fritz-Julius Lemp, pour en effacer toute information sur l'attaque.

L'emplacement exact de l'épave de l'Athenia est resté inconnu pendant des décennies.

Hitler's Personal Phone - Sputnik France
Le répertoire téléphonique du Führer adjugé au double de son prix de départ
En 2009, on a découvert trois lettres datant de cette période qui contenaient des données relatives à l'attaque. M.Marns a comparé les textes des lettres avec les indications du sonar et a indiqué que le bateau se trouvait à une profondeur de 200 mètres, près du rocher de Rockall dans l'Atlantique, à 240 kilomètres des côtes irlandaises.

Pour Richard Overy, historien de la Seconde Guerre mondiale de l'Université d'Exeter, cette découverte prouve encore une fois que «l'Allemagne nazie était une machine militaire barbare».

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала