Moscou prévient d’une possible riposte à la pression mise sur les médias russes aux USA

© Sputnik . Anton Denisov / Aller dans la banque de photosBriefing with Fireign Ministry's spokesperson Maria Zakharova
Briefing with Fireign Ministry's spokesperson Maria Zakharova - Sputnik Afrique
Moscou pourrait riposter proportionnellement à la pression mise sur les médias russes, notamment sur RT aux États-Unis, a annoncé la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, soulignant que cette situation était «un cas particulier».

La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, a commenté à l'antenne de la chaîne de télévision russe NTV, la pression mise sur les médias russes, dont la chaîne de télévision RT par Washington, tout en qualifiant cette situation de «cas particulier».

«C'est un cas où toute la machine, y compris les ressources administratives et la propagande sur le territoire des États-Unis est utilisée contre notre chaîne [de télévision RT, ndlr]», a déclaré Mme Zakharova.

D'après elle, la loi russe en date du 1991 qui porte sur les médias contient «un article qui dispose que lorsqu'un pays applique des restrictions par rapport aux médias russes, nous devons répondre de manière proportionnelle aux journalistes du pays concerné qui travaillent sur le territoire russe».

«Le même code détermine les règles d'accréditation des journalistes étrangers. Donc, tout ce qui va être fait contre les journalistes russes, et donc en principe contre les journalistes de RT sur le territoire des États-Unis, après le fait que nous les ayons qualifié de restrictions de l'activité, nous pourrons appliquer des mesures similaires à l'encontre des médias américains sur le territoire russe», a-t-elle conclu.

Dmitri Peskov, porte-parole du président russe - Sputnik Afrique
Kremlin: les pressions sur Sputnik et RT «ne devraient pas passer inaperçues»
Auparavant, Washington avait exigé que le prestataire de services de la chaîne RT America aux États-Unis soit enregistré en tant qu'agent étranger.

De son côté, Margarita Simonian, rédactrice en chef de Sputnik et de RT, a déclaré que les États-Unis avaient «enterré toute liberté d'expression» tandis que ces décisions étaient «de nature politique». Elle a indiqué que Moscou adopterait des mesures de rétorsion, ce qui ne «ne serait profitable» à aucune des parties.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала