Crash d'un bombardier russe Su-24 en Syrie: ce qu'on en sait

© Sputnik . Dmitriy Vinogradov / Aller dans la banque de photosSu-24
Su-24 - Sputnik Afrique
Le bombardier russe Su-24 n'était pas en «position de décollage» avant de s'écraser à la base aérienne de Hmeimim en Syrie.

Selon les sources militaires interrogées par le journal Kommersant, les indicateurs de la cabine du pilote du Su-24 qui s'est écrasé en Syrie montraient, avant le crash, que l'avion était prêt au décollage. Mais le stabilisateur, les volets et les becs d'aile n'étaient pas dans la position nécessaire. 

Su-24,la base militaire de Hmeymim, en Syrie - Sputnik Afrique
Un Su-24 russe s'écrase au décollage en Syrie, tuant son équipage
Le crash pourrait être dû à une défaillance technique, bien que le Su-24 ait été entièrement vérifié avant le vol sans aucune remarque quant à son état.
Iouri Medvedkov et Iouri Kopylov, qui ont trouvé la mort dans la catastrophe, étaient des pilotes expérimentés, souligne le médias, ayant travaillé dans des conditions nocturnes à basse et très basse altitude, ainsi que dans des conditions météorologiques minimales.

Mardi 10 octobre, le Su-24 a parcouru les deux tiers de la piste de décollage mais n'a pas réussi à décoller du sol: à près de 400 km/h, il est sortie de piste. Le châssis avant du bombardier s'est brisé. Au moment de l'impact avec le sol il a été endommagé et s'est enflammé. Les dégâts ont provoqué une fuite de carburant et l'avion a explosé. Les pilotes n'avaient aucune chance de survivre.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала