Trump est convaincu que son approche «rigoureuse» du dossier nord-coréen prévaudra

Quoique l'approche de certains membres de l'administration américaine sur la question nord-coréenne soit moins rigoureuse que celle de Donald Trump, c'est l'avis de ce dernier qui prime au bout du compte. C'est le message qu'a fait passer mercredi le Président américain.

A TV screen shows pictures of U.S. President-elect Donald Trump, right, and North Korean leader Kim Jong Un, at the Seoul Railway Station in Seoul, South Korea, Thursday, Nov. 10, 2016 - Sputnik Afrique
Corée du Nord: Washington n'évoque-t-il l'option militaire que pour épater la galerie?
Le Président américain Donald Trump est persuadé que son approche du dossier nucléaire nord-coréen est plus rigoureuse que celle d'autres membres de l'administration américaine et qu'en fin de compte elle prévaudra.

«Je pense avoir une approche un peu différente de celles des autres. Je les écoute tous, mais au final c'est mon avis qui compte, n'est-ce pas? Le système est ainsi fait», a répondu le Président américain à la question qu'un journaliste lui a posée au sujet de la Corée du Nord avant le début de sa rencontre avec le Premier ministre canadien Justin Trudeau.

«Je me crois être plus déterminé et plus rigide [vis-à-vis du problème de la RPDC, ndlr] que d'autres, mais j'écoute tout le monde, et finalement je ferai ce qui est correct pour les États-Unis et pour le monde, car cela dépasse le cadre des intérêts des États-Unis, c'est un problème mondial, et il doit être résolu», a ajouté le Président.

Donald Trump - Sputnik Afrique
The National Interest: Trump veut-il vraiment la guerre avec la Corée du Nord?
Les tensions ne cessent de monter autour de la péninsule coréenne ces derniers mois, durant lesquels Pyongyang a réalisé une série inédite de tests de missiles et procédé à l'essai d'une bombe à hydrogène (bombe H). Le Président américain Donald Trump a menacé mi-septembre de «détruire totalement» la Corée du Nord en cas d'attaque initiale de Pyongyang et a qualifié son leader Kim Jong-un de «homme-fusée» embarqué dans «une mission-suicide». Pour sa part, le dirigeant nord-coréen a promis de «discipliner» Trump «par le feu».

Lors du déplacement du secrétaire d'État américain Rex Tillerson en Chine, déplacement dont un des thèmes clés a été le nucléaire nord-coréen, Trump a écrit sur son compte Twitter que son chef de diplomatie perdait le temps en tentant d'entamer des négociations avec Kim. Selon lui, les États-Unis feraient «le nécessaire» dans ce domaine.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала