Le «calme avant la tempête»? Trump reste muet sur ses projets concernant la Corée du Nord

© AP Photo / Alex BrandonDonald Trump
Donald Trump - Sputnik Afrique
Donald Trump a affirmé, début octobre, que le moment présent pourrait être «le calme avant la tempête», sans donner plus d'explications. Une semaine plus tard, le Président refuse toujours de préciser si ces propos étaient dirigés contre Pyongyang, car il ne souhaite pas révéler à l’avance ses projets sur le problème nord-coréen.

Le Président Donald Trump a déclaré qu'il ne souhaitait pas révéler d'avance ses projets concernant la Corée du Nord.

Dans une interview accordée à la chaîne Fox News, le présentateur a demandé à Donald Trump de commenter sa remarque menaçante sur le «calme avant la tempête», que le dirigeant américain aurait dirigée contre la Corée du Nord. À quoi Donald Trump a donné une réponse longue et évasive, notant que le problème nord-coréen existait «il y a 25, 15, 10 et 5 ans», et «non seulement à l'époque de l'ancien Président Barack Obama».

«Je ne dis pas que je fais quelque chose. Et je ne dis pas que je ne fais pas quelque chose», a indiqué le Président.

Donald Trump a également lancé une énième «pique» à son prédécesseur, notant que celui-ci avait annoncé à maintes reprises à l'avance ses actions.

«Je me souviens que dans le cas de l'attaque contre Mossoul, on disait: nous attaquerons Mossoul dans quatre mois, dans trois mois», a-t-il rappelé.

Donald Trump - Sputnik Afrique
Trump est convaincu que son approche «rigoureuse» du dossier nord-coréen prévaudra
Les tensions ne cessent de monter autour de la péninsule coréenne ces derniers mois, durant lesquels Pyongyang a réalisé une série inédite de tests de missiles et procédé à l'essai d'une bombe à hydrogène (bombe H). Le Président américain Donald Trump a menacé mi-septembre de «détruire totalement» la Corée du Nord en cas d'attaque initiale de Pyongyang et a qualifié son leader Kim Jong-un de «homme-fusée» embarqué dans «une mission-suicide». Pour sa part, le dirigeant nord-coréen a promis de «discipliner» Trump «par le feu».

Lors du déplacement du secrétaire d'État américain Rex Tillerson en Chine, déplacement dont un des thèmes clés a été le nucléaire nord-coréen, Trump a écrit sur son compte Twitter que son chef de diplomatie perdait le temps en tentant d'entamer des négociations avec Kim. Selon lui, les États-Unis feraient «le nécessaire» dans ce domaine.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала