Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Iran: les USA expliquent à quelles conditions ils se retireraient de l'accord nucléaire

© REUTERS / Aaron P. BernsteinRex Tillerson, secretario de Estado de EEUU (archivo)
Rex Tillerson, secretario de Estado de EEUU (archivo) - Sputnik France
S'abonner
Pour le moment, les États-Unis n'envisagent pas de quitter le Plan global d'action conjoint sur le dossier nucléaire iranien et ne prévoient pas de nouvelles sanctions contre l'Iran, ce dernier respectant du point de vue technique ses engagements. Toutefois, faute d'amélioration de l'accord, Washington pourrait s'en retirer.

Iran's national flags are seen on a square in Tehran, Iran February 10, 2012 - Sputnik France
L’Iran menace de riposter si les USA se retirent de l’accord sur le nucléaire
Le secrétaire d'État américain Rex Tillerson n'a pas exclu le retrait des USA de l'accord nucléaire avec l'Iran s'ils ne parviennent pas à l'avenir à «l'améliorer».

Le chef de la diplomatie a communiqué que dans son prochain rapport sur le respect par l'Iran de ses engagements pris dans le cadre de l'accord sur son programme nucléaire, signé par Téhéran en 2015, Donald Trump ne certifiera pas que les actions iraniennes sont conformes à la loi américaine. La loi en question oblige le Président américain à présenter, tous les 90 jours, un rapport sur le respect par la partie iranienne de ses engagements. Toutefois, l'intention des États-Unis est de «rester dans le JCPOA [Plan global d'action conjoint, ndlr]», a-t-il souligné.

À la question visant à savoir pour quelles raisons l'administration américaine ne recommandera pas au Congrès d'introduire de nouvelles sanctions à l'encontre de la République islamique, le haut diplomate a répondu: «Conformément au JCPOA, lorsque nous admettons qu'ils [l'Iran, ndlr] honorent les accords du point de vue technique, nous prorogeons le régime de levée des sanctions».

Et d'ajouter qu'il jugeait que cette voie offrirait une plateforme pour corriger cet accord. «Il est possible qu'on ne puisse pas l'améliorer. Si nous n'y parvenons pas, on sortira, probablement, de l'accord. Nous ne proposons pas au Congrès d'introduire des sanctions», a souligné Rex Tillerson.

Вид на иранский город Тегеран - Sputnik France
Washington révèle sa façon de «combattre» l’Iran
Par contre, Donald Trump envisage d'annoncer de nouvelles sanctions contre le corps des Gardiens de la révolutionne islamique, a expliqué M.Tillerson, ajoutant que le Président envisageait de donner un ordre approprié au Trésor.

Donald Trump a prévu de s'exprimer ce vendredi en milieu de journée sur le programme nucléaire iranien qu'il a qualifié, à plusieurs reprises, de «pire qui soit».

Le traité a été signé par l'Iran, les États-Unis, la Russie, la Chine, la France, le Royaume-Uni, l'Allemagne et l'Union européenne. Il vise à limiter les activités nucléaires de la République islamique en échange de la levée des sanctions internationales qui la frappent.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала