Pyongyang se préparerait à de nouveaux essais balistiques

© Sputnik . Ilya Pitalev / Aller dans la banque de photosCorée du Nord
Corée du Nord - Sputnik Afrique
Les services de renseignement américains et sud-coréens ont constaté des signes démontrant les préparations de la Corée du Nord à de nouveaux essais balistiques, affirment les médias sud-coréens.

La Corée du Nord se prépare à un nouveau lancement de missile, selon le quotidien sud-coréen Donga Ilbo, se référant aux informations obtenues par les services de renseignement américains et sud-coréens.

Donald Trump - Sputnik Afrique
Le «calme avant la tempête»? Trump reste muet sur ses projets concernant la Corée du Nord
D'après le journal, des photos satellite ont montré ces jours-ci les déplacements du transport, depuis des hangars proches de Pyongyang et dans la région, ainsi que de missiles balistiques montés sur des lanceurs, selon une source gouvernementale citée par le quotidien Donga Ilbo.

Comme il est également indiqué, il pourrait s'agir du missile balistique intercontinental Hwasong-14, dont la portée permettrait d'atteindre l'Alaska, ou bien du Hwasong-12, que Pyongyang a menacé de tirer vers le territoire américain de Guam, dans le Pacifique.

Pyongyang pourrait également s'apprêter à tester un nouveau Hwasong-13, un autre missile intercontinental dont la portée pourrait éventuellement permettre d'atteindre la côte ouest des États-Unis.

Les tensions ne cessent de monter autour de la péninsule coréenne ces derniers mois, durant lesquels Pyongyang a réalisé une série inédite de tests de missiles et procédé à l'essai d'une bombe à hydrogène (bombe H). Le Président américain Donald Trump a menacé mi-septembre de «détruire totalement» la Corée du Nord en cas d'attaque initiale de Pyongyang et a qualifié son leader Kim Jong-un de «homme-fusée» embarqué dans «une mission-suicide». Pour sa part, le dirigeant nord-coréen a promis de «discipliner» Trump «par le feu».

Lors du déplacement du secrétaire d'État américain Rex Tillerson en Chine, déplacement dont un des thèmes clés a été le nucléaire nord-coréen, Trump a écrit sur son compte Twitter que son chef de diplomatie perdait le temps en tentant d'entamer des négociations avec Kim. Selon lui, les États-Unis feraient «le nécessaire» dans ce domaine.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала