Le roi saoudien salue la stratégie US à l’encontre de l’Iran

© AFP 2022 Fayez NureldineLe roi d'Arabie saoudite, Salmane ben Abdelaziz Al Saoud
Le roi d'Arabie saoudite, Salmane ben Abdelaziz Al Saoud - Sputnik Afrique
Lors d’une conversation téléphonique avec Donald Trump, le roi saoudien Salmane ben Abdelaziz Al Saoud a salué «la politique ferme de Washington à l’égard de Téhéran».

Tandis que le durcissement de la stratégie américaine à l'encontre de l'Iran est lourd de conséquences, le roi saoudien Salmane a approuvé «la politique ferme de Washington» dans une conversation avec le Président américain.

Mohammad Javad Zarif, chef de la diplomatie iranienne - Sputnik Afrique
L’Iran pourrait se retirer de l’accord sur le nucléaire en cas de reprise des sanctions
Selon la chaîne Al Arabiya, le roi Salman a également noté que l'administration américaine reconnaît les défis et les menaces en provenance d'Iran et a souligné la nécessité d'actions unies contre le terrorisme, qualifiant l'Iran de sponsor principal.

De son côté, le Président Trump a souligné que Washington était prêt à coopérer avec ses partenaires dans le domaine de la sécurité mondiale.

Les deux dirigeants ont également discuté de leurs relations bilatérales et de leur développement, selon la chaîne.

Donald Trump a menacé vendredi de mettre fin «à tout moment» à l'accord international qui vise à empêcher l'Iran de se doter de la bombe atomique, provoquant l'inquiétude des autres pays signataires et ouvrant une période de grande incertitude. Cependant, le Président américain a assuré que son pays ne s'en retirerait pas pour l'instant.

View of the Tehran, Iran - Sputnik Afrique
Selon l'AIEA, l'Iran respecte l'accord nucléaire
Plus tôt, les autorités allemandes, britanniques et françaises avaient confirmé leur attachement à l'accord nucléaire. La chef de la diplomatie de l'Union européenne, Federica Mogherini, avait déclaré que les États-Unis ne pouvaient pas annuler unilatéralement cet accord. En outre, le Président Macron a assuré ce vendredi à Hassan Rohani l'attachement de la France au cadre fixé par l'accord de 2015.

Le Plan global d'action conjoint (JCPOA) est un accord signé à Vienne, en Autriche, le 14 juillet 2015, par les huit parties suivantes: les pays du P5+1 (les cinq membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies: les États-Unis, la Russie, la Chine, la France, le Royaume-Uni et l'Allemagne), ainsi que l'Union européenne et la République islamique d'Iran.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала