La Russie teste un nouveau blindé de reconnaissance en Syrie

Un nouveau blindé de reconnaissance russe baptisé Argus (dans la mythologie grecque, un géant aux cent yeux) a fait ses débuts en Syrie.

Le poste de reconnaissance mobile PRP-4A Argus, récemment livré à l’armée russe, accomplit ses premières missions en Syrie, annoncent les médias russes.

Epreuve de résistance du nouveau véhicule blindé russe « Patrouille » - Sputnik Afrique
Epreuve de résistance du nouveau véhicule blindé russe « Patrouille »
L’Argus est équipé d’un radar permettant à l’artillerie de bien viser ses cibles malgré la pluie, la neige ou la fumée. L’engin est capable de détecter les ennemis à une distance de sept kilomètres et les chars à 16 km. Grâce à son télémètre laser, l’Argus peut calculer la distance jusqu’à une maison ou une colline situées à une distance de 25 km.

Le blindé de 13,8 tonnes possède également des caméras thermiques et de vision nocturne. Son équipage peut communiquer avec le poste de commandement à une distance de 50 km, même en mouvement. Des écrans de protection spéciaux et un brouilleur électro-optique Chtora, qui équipe également le char T-90, protègent le blindé contre les armes ennemies.

Armé d’une mitrailleuse PKTM de 7,62 mm, l’Argus peut atteindre une vitesse de 65 km/h au sol et 7 km/h sur l’eau. Son équipage comprend quatre personnes.

Le blindé a passé de nombreux tests et exercices, mais les missions réalisées par l’Argus en Syrie permettront d’améliorer ses performances, d’après les experts militaires.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала