Washington ne veut pas la guerre avec Pyongyang, vraiment?

© Sputnik . Ilya Pitalev / Aller dans la banque de photosCorée du Nord
Corée du Nord - Sputnik Afrique
Le sénateur russe Alexeï Pouchkov a raillé les propos du secrétaire d’État américain sur l’envie de Donald Trump de régler le conflit nord-coréen par la diplomatie, mettant la politique étrangère américaine face à ses contradictions.

Le sénateur russe a ironisé sur les propos du secrétaire d'État américain, Rex Tillerson au sujet du règlement de la crise autour du programme nucléaire par la diplomatie.

«Tillerson a annoncé que les États-Unis ne voulaient pas la guerre avec la Corée du Nord. De la même manière, ils n'en voulaient pas avec la Yougoslavie, l'Irak et avec la Libye. Et chaque fois il y a eu la guerre», a donc écrit Alexeï Pouchkov sur Twitter.

Les USA chercheront une solution à la crise nord-coréenne jusqu'aux premières bombes - Sputnik Afrique
Les USA chercheront une solution à la crise nord-coréenne "jusqu'aux premières bombes"
​Dimanche, Rex Tillerson a affirmé que Donald Trump ne cherchait pas la guerre et que les États-Unis continueraient leurs efforts diplomatiques sur le dossier nord-coréen jusqu'au moment où les premières bombes tomberaient.

Depuis plusieurs mois, la tension ne cesse de monter autour de la péninsule coréenne: Pyongyang a réalisé une série inédite de tests de missiles et procédé à l'essai d'une bombe à hydrogène (bombe H). Washington et Pyongyang échangent régulièrement des menaces et des intimidations. Donald Trump a menacé mi-septembre de «détruire totalement» la Corée du Nord en cas d'attaque initiale de Pyongyang. Pour sa part, le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a promis de prendre les mesures les plus cruelles de l'histoire contre l'agression américaine.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала