Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

L’armée irakienne utilise contre les Kurdes l’équipement US livré contre Daech

© Sputnik . Dmitry Vinogradov / Aller dans la banque de photosimage d`illustration, Kirkouk
image d`illustration, Kirkouk - Sputnik France
S'abonner
Dans son offensive sur les régions contrôlées par les Kurdes dans la province de Kirkouk, l’armée irakienne utilise des blindés américains, dont des chars Abrams, livrés à l’Irak pour combattre Daech.

Le conseil de sécurité du Kurdistan irakien a annoncé lundi que dans son offensive dans la province de Kirkouk visant à reprendre les régions contrôlées par les Kurdes, l'armée irakienne utilise des blindés américains, notamment des chars Abrams.

Kirkouk - Sputnik France
L’Irak lance une offensive contre les Kurdes à Kirkouk
Dans la nuit de dimanche à lundi, les autorités irakiennes ont ordonné d'assurer la sécurité des bases militaires et des sites fédéraux de la province de Kirkouk en coopération avec les détachements kurdes. Bagdad a précisé qu'il fallait éviter la confrontation.

Le Kurdistan irakien, lui, parle d'une offensive des forces gouvernementales irakiennes et des milices chiites progouvernementales, les Hachd al-Chaabi, dans la province de Kirkouk afin d'établir le contrôle sur la base K-1 et les champs pétroliers.

«À environ 02h30 ils ont attaqué les peshmergas sur deux axes au sud de Kirkouk en utilisant l'équipement américain, dont des chars Abrams et des Humvee livrés à l'Irak pour lutter contre Daech», a annoncé le conseil de sécurité du Kurdistan irakien via Twitter.

En outre, le conseil de sécurité du Kurdistan irakien a évoqué la destruction par les peshmergas de cinq tout-terrains des milices chiites.

Le Président du Kurdistan irakien Massoud Barzani avait précédemment ordonné aux peschmergas de ne pas initier des affrontements avec les forces irakiennes, mais de répondre aux tirs des unités participant à l'offensive. Kirkouk et certaines autres régions situées à proximité des frontières officielles de l'autonomie kurde sont contrôlés, de fait, par les peshmergas ce qui suscite les protestations de Bagdad. Au lendemain du référendum organisé par les Kurdes, le parlement irakien a appelé à introduire les troupes dans la province de Kirkouk pour la ramener sous le contrôle de Bagdad.

Fuad Masum - Sputnik France
Le Président irakien se rend au Kurdistan pour trouver une sortie de la crise
Le Premier ministre irakien Haïder al-Abadi a déclaré plus tard que l'armée irakienne ne se proposait pas de mener la guerre contre les citoyens du pays et a exigé que les Kurdes renoncent aux résultats du référendum afin d'entamer un dialogue. Les autorités kurdes ont refusé d'annuler les résultats du référendum, mais se sont dit prêts au dialogue.

Le référendum sur l'indépendance du Kurdistan irakien s'est tenu le 25 septembre dernier. La population de la région autonome a voté à plus de 92% en faveur de son indépendance

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала