Saakachvili vs Ukraine: l’homme politique envisage son assassinat éventuel

© Sputnik . Stringer / Aller dans la banque de photosMichail Saakachvili lors d’un briefing devant le bâtiment de l’administration ukrainienne
Michail Saakachvili lors d’un briefing devant le bâtiment de l’administration ukrainienne - Sputnik Afrique
Les aventures de cet homme politique géorgien ne cessent de continuer en Ukraine: cette fois-ci, Mikhail Saakachvili a supposé que les autorités ukrainiennes, qui l’avaient auparavant expulsé du pays, pourraient tenter de l’assassiner.

L'ex-gouverneur de la ville ukrainienne d'Odessa, Mikhail Saakachvili, a supposé sur sa page Facebook qu'il pourrait être tué par les autorités ukrainiennes.

«Je sais très bien qu'ils vont essayer de se débarrasser de moi, ils peuvent m'arrêter, m'expulser. Même me tuer, ce n'est pas un problème! Ça ne me fait pas peur», a-t-il déclaré lors d'un rassemblement à Kharkov.

Saakachvili a appelé ses partisans à participer le 17 octobre à un rassemblement devant la Rada Suprême pour réclamer l'adoption de réformes anti-corruption, notamment la création d'un tribunal anti-corruption, l'adoption d'une nouvelle loi sur les élections et l'abolition de l'immunité des députés.

En outre, il a accusé le Président Porochenko de kleptocratie, affirmant qu'il n'a pas le temps de s'occuper de la politique ukrainienne en raison de son business.

Déchu de la citoyenneté ukrainienne, M.Saakachvili accompagné de ses partisans a forcé début septembre la frontière polono-ukrainienne après avoir été repoussé par les gardes-frontières quelques heures plus tôt. Une enquête a été lancée après cet incident.

Président de la Géorgie entre 2004 et 2007, puis de 2008 à 2013, Mikhaïl Saakachvili s'est reconverti dans la politique ukrainienne à la faveur du mouvement du Maïdan. Par la suite, M.Saakachvili a été nommé gouverneur de la région d'Odessa, dans le sud de l'Ukraine, en mai 2015, mais a démissionné en novembre 2016, accusant le Président de «piller» les Ukrainiens. Les aventures ukrainiennes de l'homme politique ont touché à leur fin en juillet lorsque Piotr Porochenko a déchu l'ex-Président géorgien de la nationalité ukrainienne, qu'il lui avait accordée en 2015.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала