Ressources pétro-gazières: Téhéran se dit prêt à en discuter avec les USA

© AFP 2022 ALI AL-SAADI Ressources pétro-gazières: Téhéran se dit prêt à en discuter avec les USA
Ressources pétro-gazières: Téhéran se dit prêt à en discuter avec les USA - Sputnik Afrique
L’Iran est prêt à discuter de l’exploitation de ses ressources pétrolières et gazières avec des entreprises américaines, a déclaré Bijan Zanganeh, ministre iranien du pétrole. Selon lui, c’est Donald Trump qui empêche les milieux d’affaires américains de partir à la conquête du marché iranien.

Téhéran est prêt à négocier de l'exploitation de ses ressources pétrogazières avec des compagnies américaines, a déclaré le ministre du pétrole iranien Bijan Zanganeh.

«S'ils le souhaitent, nous sommes prêts à discuter de l'exploitation des ressources pétrolières et gazières avec des compagnies américaines», indique le ministre, cité par l'agence iranienne IRNA.

Donald Trump - Sputnik Afrique
Donald Trump juge possible l’annulation de l’accord nucléaire avec Téhéran
Selon lui, Donald Trump empêche personnellement des entreprises américaines de travailler en Iran. En même temps, le président américain n'est pas content que des compagnies européennes reprennent le développement de leurs activités en Iran.

M. Zanganeh s'est prononcé après le refus de Trump de certifier au Congrès le respect par l'Iran de ses obligations dans le cadre de l'accord nucléaire levant les sanctions économiques et financières ayant été imposées à l'Iran. Cela étant, le président américain n'a pas contesté au niveau international que Téhéran respectait les points de l'accord nucléaire.

L'Iran, le groupe des médiateurs internationaux P5+1 (les cinq membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies: les États-Unis, la Russie, la Chine, la France, le Royaume-Uni et l'Allemagne) et l'Union européenne ont conclu un accord historique réglant le problème du nucléaire iranien le 14 juillet 2015 à Vienne, en Autriche. Ces pays ont adopté le Plan global d'action conjoint (JCPOA) dont le respect est une condition à la levée progressive des sanctions économiques et financières adoptées contre l'Iran par le Conseil de sécurité de l'Onu, les États-Unis et l'Union européenne.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала