Quand Hillary Clinton a du mal à comprendre l’ironie de RT

© REUTERS / Brian SnyderUS Democratic presidential nominee Hillary Clinton speaks at a campaign rally at Pasco-Hernando State College in Dade City, Florida, US November 1, 2016.
US Democratic presidential nominee Hillary Clinton speaks at a campaign rally at Pasco-Hernando State College in Dade City, Florida, US November 1, 2016. - Sputnik Afrique
Tandis que la chaîne RT ironise dans ses publicités en portant les accusations de l’Occident en sa faveur, Hillary Clinton a eu du mal à comprendre l’ironie derrière les pubs.

«Manqué le train? Perdu les élections? Rejetez la faute sur nous!», «La CIA nous appelle "la machine de propagande". Découvrez comment nous appelle la CIA», lit-on sur les publicités londoniennes de la chaîne russe RT.  

Dans une nouvelle campagne publicitaire, RT a porté des accusations contre la chaîne par les politiques occidentaux et les médias en sa faveur. Toutefois, l'ancienne candidate à la présidence des États-Unis, Hillary Clinton, a pris l'ironie derrière les pubs… au sens propre. 

Le President américain Donald Trump - Sputnik Afrique
Trump accuse Hillary Clinton d'avoir permis à Pyongyang de se doter de l'arme nucléaire
Au cours d'un festival de littérature dans la ville britannique de Cheltenham, elle a consacré une grande partie de son discours à «l'invasion sans précédent» de la Russie lors des élections américaines et à «l'arme internet» utilisée sur l'ordre personnel de Vladimir Poutine, faisant référence à la chaîne russe RT.

«Ce que nous avons appris sur l'ingérence russe dans les élections est encore plus inquiétant, car il s'agit d'une menace évidente et persistante pour la démocratie occidentale, et tout cela est initié par Poutine», a déclaré Mme Clinton.

Logos de RT - Sputnik Afrique
«Pression politique sans précédent»: RT radiée des contenus vidéo Premium de YouTube
Pour étayer  sa thèse, l'ex-candidate s'est souvenue d'une publicité de RT dans la capitale du Royaume-Uni. «Vous avez peut-être vu dans le métro londonien une pub d'un média de propagande financé par l'État russe, dans laquelle il se vante: "Regardez RT et découvrez qui nous avons l'intention de pirater», a-t-elle déclaré.

«Le fait est qu'ils ouvrent un nouveau bureau en Écosse», a-t-elle ajouté.

La rédactrice en chef de Russia Today, Margarita Simonian, a ironiquement répondu à la remarque d'Hillary Clinton:

«Clinton est arrivée au Royaume-Uni, et là, elle a été accueillie par une publicité de RT. Un test difficile pour notre spectateur le plus dévoué», écrit-elle sur sa page Twitter.

Auparavant, Washington avait exigé que le prestataire de services de la chaîne RT America aux États-Unis soit enregistré en tant qu'agent étranger.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала