Les USA n’auraient pas de stratégie en Syrie après la libération de Raqqa

La Maison-Blanche n'a pas de stratégie clairement définie sur le règlement de la situation en Syrie après la libération de Raqqa, relate la chaîne de télévision américaine NBC se référant à des sources officielles bien informées.

Washington n'a pas de plan d'action précis à mettre en œuvre après la libération de Raqqa, indique la chaîne de télévision américaine NBC citant des sources officielles.

Combattants des FDS - Sputnik Afrique
Washington instrumentaliserait la question kurde pour rester en Syrie
Ainsi, le média précise que les responsables américains ont rencontré des «difficultés» lors des discussions sur les démarches à suivre en Syrie. Par exemple, les hommes politiques US n'arrivent pas à s'entendre sur la façon de libérer la Syrie des militants sans laisser le Président syrien Bachar el-Assad ni les Forces iraniennes prendre le contrôle de la région. En outre, à Washington les avis sont partagés sur la question de la transition du pouvoir en Syrie.

Selon des sources de NBC, certains des membres les plus conservateurs de l'administration Trump, y compris la représentante permanente des États-Unis à l'Onu, Nikki Haley, sont résolument favorables à la mise à l'écart du pouvoir de M.Assad.

Cependant, certaines personnes au sein du gouvernement américain sont persuadées que seul le Président syrien peut empêcher son pays de devenir un «trou noir capable d'absorber une grande partie de la région».

Voják SDF v Rakce - Sputnik Afrique
Les Forces démocratiques syriennes sur le point de reprendre Raqqa
D'après les informations de NBC, de nombreux conseillers à la Maison-Blanche sont d'avis qu'en examinant la situation en Syrie, les États-Unis accordent trop d'attention au problème de l'Iran. Pour cette raison, il semble que Washington sous-estime la gravité du conflit qui dure depuis environ sept ans, conclut la chaîne de télévision.

Les Forces démocratiques syriennes (FDS), une alliance arabo-kurde appuyée par les États-Unis, avaient auparavant annoncé avoir lancé une grande offensive pour reprendre Raqqa.

Selon les FDS, elles contrôlent aujourd'hui 90% de Raqqa. Damas avait précédemment qualifié d'illégales les actions de cette alliance arabo-kurde.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала