Iran et Corée du Nord: les USA ne font qu’aggraver les problèmes de sécurité

CC0 / Pixabay / US flag
US flag - Sputnik Afrique
La démarche des États-Unis contre l’accord avec l’Iran, ainsi que les menaces de Washington envers la Corée du Nord, exacerbent les problèmes de sécurité actuels, a déclaré mercredi le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Riabkov.

En ayant décidé de déсertifier l'accord sur le nucléaire iranien et en poursuivant la surenchère de menaces avec Pyongyang, les États-Unis ne font qu'aggraver les problèmes de sécurité existants, selon le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Riabkov.

«La position des États-Unis sur la mise en œuvre du Plan d'action global commun sur le programme nucléaire iranien ainsi que les menaces persistantes d'un règlement militaire de la situation en Corée du Nord ne font qu'exacerber les problèmes de sécurité existants», a déclaré le responsable russe.

Auparavant, le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov avait fustigé la décision de Washington de quitter l'accord sur le nucléaire iranien. Selon lui, les menaces du Président américain de quitter à tout moment l'accord sur l'Iran mettent en danger les négociations avec la Corée du Nord.

Défilé militaire à Pyongyang - Sputnik Afrique
Les propos de Pyongyang sur l’éventualité d’une frappe nucléaire qualifiés d’«explosifs»
Donald Trump a menacé vendredi dernier de mettre fin «à tout moment» à l'accord international qui vise à empêcher l'Iran de se doter de la bombe atomique, provoquant l'inquiétude des autres pays signataires et ouvrant une période de grande incertitude. Dans le même temps, le Président américain a annoncé la «non-certification» des engagements de l'Iran dans le cadre de l'accord sur son programme nucléaire et a incité le Congrès à durcir les conditions de l'accord.

Les tensions ne cessent de monter autour de la péninsule coréenne ces derniers mois, durant lesquels Pyongyang a réalisé une série inédite de tests de missiles et procédé à l'essai d'une bombe à hydrogène (bombe H). Washington et Pyongyang procèdent à un échange régulier de menaces et d'intimidations. Donald Trump a menacé mi-septembre de «détruire totalement» la Corée du Nord en cas d'attaque initiale de Pyongyang. Pour sa part, le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a promis de prendre les mesures les plus cruelles de l'histoire contre l'agression américaine.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала