Washington finance des médias d’opposition russes pour «contrer la propagande du Kremlin»

© Photo PixabayDollars
Dollars - Sputnik Afrique
Un rapport de la commission consultative des États-Unis sur la diplomatie publique met en évidence la coopération du Département d’État américain avec des médias d’opposition russes.

Soros Fund Management Chairman George Soros testifies on Capitol Hill in Washington (File) - Sputnik Afrique
Vers de nouvelles révolutions de couleur? Soros verse 18 mds USD à Open Society
La commission consultative des États-Unis sur la diplomatie publique près le Département d'État américain a publié son rapport annuel sur la diplomatie publique américaine en 2016. Le texte précise les formats de la coopération entre les médias indépendants russes et le holding Voix de l'Amérique (le service de diffusion internationale par radio et télévision du gouvernement américain).

Le holding médiatique russe RBC et la chaîne de télévision Dojd (TV Rain), par exemple, coopèrent avec la Voix de l'Amérique depuis 2013. RBC utilise des produits de la Voix de l'Amérique, notamment des informations politiques, alors que le service russe de ce dernier a pour tâche de «faire face à la campagne de désinformation du Kremlin et à la promotion de valeurs antiaméricaines et anti-occidentales».

Des militaires russes détruisent une «djihad-mobile» en Syrie - Sputnik Afrique
Journaliste britannique: «Sans les médias russes, la Syrie serait devenue un autre Kosovo»
La commission consultative, quant à elle, présente ses rapports au Président, au Congrès et au Département d'État, représentant de fait une subdivision de ce dernier. Son principal produit est un rapport annuel sur les dépenses consacrées à la diplomatie publique et à la diffusion d'informations à l'étranger en tant qu'instruments du «pouvoir de convaincre» des États-Unis. Le coût total des programmes couverts dans le rapport de la commission se monte à environ 1,8 milliards de dollars.

La Russie, à savoir son «agression contre l'Ukraine, sa désinformation et sa propagande» est considérée comme une menace réelle pour l'Eurasie et surtout les alliés des États-Unis en Europe. La diplomatie publique américaine est dirigée contre la Russie et s'effectue notamment à l'intérieur de celle-ci. Par exemple, plus de 9,7 millions de dollars ont été investis en 2016 en Russie, un chiffre record pour la diplomatie publique américaine dans la région «Europe et Eurasie». L'Ukraine, qui vient en deuxième position, a reçu 7 millions de dollars.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала