Madrid envisage de suspendre l’autonomie de la Catalogne samedi

© Sputnik . Xavier Luengo / Aller dans la banque de photosАкция в поддержку единства Испании в Барселоне
Акция в поддержку единства Испании в Барселоне - Sputnik Afrique
Le Conseil des ministres espagnols se réunira samedi 21 octobre pour activer l’article 155 de la Constitution lui permettant de suspendre l’autonomie de la Catalogne, annoncent les services du Premier ministre Mariano Rajoy.

Les tensions montent entre Madrid et Barcelone. Alors que l'ultimatum lancé par le gouvernement Rajoy a expiré ce jeudi matin, le Président catalan Carles Puigdemont a informé Madrid que la Catalogne n'avait pas déclaré l'indépendance mais pourrait le faire si le pouvoir central poursuivait la «répression», notamment en suspendant l'autonomie.

Partidarios del referéndum en Cataluña con Estelada, la bandera separatista - Sputnik Afrique
Catalogne : la voie étroite du compromis
Cette éventualité n'a pourtant pas fait fléchir Madrid qui a même enfoncé le clou, annonçant sa détermination d'activer samedi l'article 155 de la Constitution, qui permettra de suspendre l'autonomie politique de la Catalogne.

«Le gouvernement continuera les démarches prévues par l'article 155 de la Constitution pour restaurer la légalité» en Catalogne, constatant le «refus» de M. Puigdemont de répondre à ses demandes, dit son communiqué, qui annonce aussi la tenue samedi d'un conseil des ministres extraordinaire pour enclencher ce processus.

Drapeau de la Catalogne - Sputnik Afrique
Catalogne, un cas d’école pour les indépendantistes en France?
Lors du référendum d'autodétermination organisé en Catalogne le 1er octobre, plus de 90% des électeurs ont voté pour l'indépendance de la région. Le taux de participation au scrutin, non reconnu par Madrid et émaillé de violents heurts avec les forces de l'ordre, s'est établi à 43,03%.

La semaine dernière, lors d'une séance plénière du parlement catalan, Carles Puigdemont a demandé un mandat pour proclamer l'indépendance de la province, tout en proposant de «suspendre» cette déclaration pour créer les conditions favorables à un dialogue avec Madrid.

Lundi, M.Puigdemont a adressé une lettre au chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy dans laquelle il proposait un délai de deux mois pour négocier sur l'indépendance de la région. Le gouvernement a peu après estimé que l'exécutif catalan «n'avait pas apporté les clarifications demandées» quant à la proclamation de son indépendance.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала