La cheffe de la diplomatie suédoise lève le voile sur le harcèlement sexuel en politique

La ministre suédoise des Affaires étrangères Margot Wallstrom
La ministre suédoise des Affaires étrangères Margot Wallstrom - Sputnik Afrique
Les témoignages de femmes, célèbres ou non, ayant subi agressions ou harcèlement sexuel ont fleuri ces derniers jours dans les médias et sur les réseaux sociaux, dans le sillage de l'affaire Weinstein. La ministre suédoise des Affaires étrangères Margot Wallstrom a déclaré avoir aussi été victime de harcèlement sexuel.

Les cas de harcèlement sexuel se produisent même au plus haut niveau politique, a déclaré la ministre suédoise des Affaires étrangères Margot Wallstrom dans une interview accordée à l'agence suédoise TT, citée par Aftonbladet.

«Et j'y ai fait face moi aussi», a-t-elle indiqué.

La cheffe de la diplomatie suédoise a soutenu la campagne lancée par l'actrice américaine Alyssa Milano («Madame est servie», «Charmed») incitant les femmes victimes de harcèlement sexuel à témoigner sur Twitter en utilisant le hashtag #MeToo (#MoiAussi) dans le contexte de l'affaire Harvey Weinstein.

L'initiative a été largement soutenue par des femmes, de manière anonyme ou non, qui évoquent pour la première fois leur traumatisme en public.

Mujer con falda - Sputnik Afrique
Comment le Mexique mène la guerre contre le harcèlement des femmes
Le scandale autour du producteur déchu Harvey Weinstein illustre à quel point ces abus ont pu être poussés à l'extrême: l'ancien titan d'Hollywood est accusé par une quarantaine d'actrices et employées de harcèlement, agressions ou viols.

Quelques mois plus tôt, c'est la chaîne Fox News qui s'était retrouvée dans la tourmente avec son patron, Roger Ailes, et son présentateur vedette, Bill O'Reilly, tous deux limogés à la suite d'accusations répétées.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала