La riposte s'organise contre la discrimination des médias russes aux USA

© Sputnik . Evgeny Biyatov / Aller dans la banque de photosRussia Today channel
Russia Today channel - Sputnik Afrique
Le Service fédéral russe de supervision des communications (Roskomnadzor) a reçu du Comité sur la protection de la souveraineté d’État du Conseil de Fédération (chambre haute du parlement russe) la demande de préparer une série de mesures en vue de riposter à la discrimination éventuelle des médias russes aux États-Unis.

Face aux accusations américaines portées contre la chaîne de télévision RT pour «diffusion de fausses informations», le Conseil de Fédération a soumis au Roskomnadzor la demande d'élaborer des contre-mesures éventuelles, a indiqué à Sputnik Vadim Soubbotine, le directeur adjoint du service.

«Notre service a reçu une demande, nous l'examinons en ce moment», a-t-il précisé.

RT-Logo - Sputnik Afrique
Simonian remercie les Américains pour leur soutien à la chaîne RT
Washington a exigé que le prestataire de services de la chaîne RT America aux États-Unis soit enregistré en tant qu'agent étranger. Margarita Simonian, rédactrice en chef de RT, a alors déclaré que les États-Unis avaient «enterré toute liberté d'expression» et qu'elle saluait toutes les actions de la Russie qui l'aideraient à continuer de travailler dans ce pays, en réponse aux pressions des États-Unis sur la chaîne de télévision.

La porte-parole du ministre russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, a de son côté souligné qu'il n'y avait aucune preuve que les sujets incriminés reprenaient des informations erronées ou mensongères.

«Et qu'est-ce qui pourrait être plus facile que de prouver à travers le monitoring ouvert de la chaîne RT et que de donner des exemples, à telle ou telle date, dans tel ou tel reportage que vous n'aviez pas raison. Il n'y a pas de tels exemples», a-t-elle déclaré.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала