Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

La Catalogne proclamerait son indépendance lundi 23 octobre

© REUTERSUne manifestation à Barcelone
Une manifestation à Barcelone - Sputnik France
S'abonner
Suite à la décision du gouvernement espagnol d'appliquer l'article 155 de la Constitution pour destituer l'exécutif catalan, la Généralité de Catalogne prévoit de déclarer l'indépendance de la région lundi 23 octobre, a annoncé samedi le journal El Confidencial.

Reférendum en Catalogne - Sputnik France
Parti indépendantiste catalan: le discours de Rajoy évoque la période de Franco
L'application par le Conseil des ministres de l'Espagne de l'article 155 de la Constitution, qui permet de priver la Catalogne de son autonomie, est devenue le dernier argument en faveur de la proclamation de l'indépendance de la région qui aurait lieu lundi 23 octobre, indique le journal El Confidencial se référant à ses propres sources.

Selon le journal, le dirigeant catalan, Carles Puigdemont, et le vice-président, Oriol Junqueras, ont décidé de déclarer unilatéralement l'indépendance de la région.

S'exprimant ce samedi soir sur la décision du gouvernement espagnol de suspendre l'autonomie de la Catalogne qui souhaite faire sécession, le dirigeant catalan Carles Puigdemont a déclaré que l'Espagne se plaçait hors de l'État de droit et a souligné que les Catalans ne pouvaient pas accepter les mesures décidées par Madrid.

À l'antenne de la télévision, il a déclaré que ce qui «se passait en Catalogne était une atteinte à la démocratie», expliquant que ces événements ouvraient la porte à d'«autres abus».

Catalan President Carles Puigdemont - Sputnik France
Catalogne: les mesures du gouvernement espagnol, une «atteinte à la démocratie»

Le Président du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy, a annoncé samedi, en vertu de l'article 155 de la Constitution, le limogeage du gouvernement régional de Catalogne et a dit souhaiter la tenue aussi vite que possible d'élections régionales anticipées.

Le chef du gouvernement espagnol a précisé qu'il demanderait au Sénat d'approuver la destitution du président de la Généralité de Catalogne, Carles Puigdemont, de son vice-président et des autres conseillers de l'exécutif régional.

Le bras de fer entre Madrid et l'exécutif catalan dure depuis des semaines. Un référendum d'autodétermination de la Catalogne, jugé illégal par le Tribunal constitutionnel d'Espagne, a été tenu le 1er octobre et s'est soldé par une très large majorité de votants en faveur de l'indépendance, même si le taux de participation n'a été que de l'ordre d'un peu plus de 40%.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала