Moscou répond aux accusations de Kaboul sur un prétendu soutien russe aux Talibans

© Sputnik . Alexey Kudenko / Aller dans la banque de photosMoscou répond aux accusations de Kaboul sur un prétendu soutien russe aux Talibans
Moscou répond aux accusations de Kaboul sur un prétendu soutien russe aux Talibans - Sputnik Afrique
Le ministère russe des Affaires étrangères trouve inacceptables les déclarations du Président afghan Mohammad Ashraf Ghani sur un soi-disant soutien par Moscou des Talibans. Selon la diplomatie russe, la Russie, au contraire, aide l’Afghanistan dans différents domaines.

Des talibans en Afghanistan - Sputnik Afrique
La Russie livrerait du pétrole aux talibans? Encore «des faux» selon Moscou
Moscou trouve inacceptables les déclarations du dirigeant de l'Afghanistan, Mohammad Ashraf Ghani, concertant un soi-disant soutien accordé par Moscou au mouvement des Talibans, informe le ministère russe des Affaires étrangères.

«On porte une attention sur un certain nombre de médias afghans au sujet des déclarations du Président de la République islamique d'Afghanistan Ghani lors de sa récente visite dans la province de Paktiyâ sur un "soutien" aux Talibans accordé par la Russie. Nous considérons de pareilles déclarations comme inacceptables venant du dirigeant de l'Afghanistan. Nous rappelons que des officiels afghans ont à plusieurs reprises confirmé l'absence de fondement de telles accusations contre Moscou», indique le communiqué.

La diplomatie russe a souligné que la Russie, au contraire, accordait une aide multiple à Kaboul, y compris dans le domaine du renforcement des forces nationales de sécurité et favorisait de manière active le dialogue inter-afghan pour établir le plus vite possible la paix et la stabilité dans ce pays.

«Nous appelons les autorités afghanes à ne pas suivre l'hystérie antirusse de certains médias occidentaux», a ajouté le ministère.

Auparavant, des médias afghans et occidentaux avaient relayé des déclarations du Président du pays sur un prétendu soutien aux Talibans afghan par Moscou. Le quotidien britannique The Times avait, notamment, accusé Moscou de livrer des armes et des produits pétroliers aux Talibans.

Selon la diplomatie russe, ces fausses informations sont un moyen de détourner l'attention des échecs militaires de l'Otan en Afghanistan, ainsi que le «résultat d'une attitude jalouse» à l'égard des efforts déployés par Moscou et ses partenaires régionaux, y compris dans le cadre de l'Organisation de coopération de Shanghai (OCS), pour stabiliser la situation en Afghanistan.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала