À Paris, un bidonville de Roms à quelques jours d’une énième expulsion

Les familles de Roms installées dans le bidonville situé sur la «petite ceinture» parisienne doivent quitter les lieux avant le 10 novembre, sur ordre du tribunal administratif. Les habitants de ce camp de fortune, jugé illégal, vont être une nouvelle fois expulsés. Sputnik est allé sur place.

Elles doivent quitter les lieux avant le 10 novembre. Les familles de Roms installées dans un bidonville sur l'ancienne voie ferrée de la «petite ceinture», entre porte de Clignancourt et porte des Poissonniers, doivent évacuer les lieux sur ordre du tribunal de grande instance de Paris. En effet, le tribunal administratif a ordonné en septembre dernier l'expulsion des habitants de ce camp de fortune jugé illégal, le terrain appartenant à SNCF réseau. Sputnik vous fait découvrir ce camp.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала