Le Qatar prêt au dialogue avec le Quartet arabe par l'intermédiaire des USA

© AP Photo / Kamran JebreiliDoha, Qatar
Doha, Qatar - Sputnik Afrique
Bien que le Qatar se soit déclaré prêt à dialoguer aux États-Unis avec l’Arabie saoudite et ses alliés sur la crise du Golfe, les quatre pays arabes restent muets.

Doha est prêt à négocier aux États-Unis la crise du Golfe qui dure depuis près de cinq mois, a déclaré le Cheikh Tamim ben Hamad Al-Thani, l'émir du Qatar, dans une interview à la chaîne américaine CBS diffusée dimanche.

«J'ai rencontré le président Trump en marge de l'Assemblée générale de l'Onu à New York, et le Président a fait savoir qu'il était déterminé à trouver une solution à cette crise, il nous a proposé de venir. J'ai dit tout de suite: "Nous sommes prêts, Monsieur le Président", j'ai prôné le dialogue dès le premier jour [de la crise]», a déclaré l'émir à la chaîne américaine.

Pourtant, selon lui, l'Arabie saoudite, le Bahreïn, les Émirats arabes unis et l'Égypte n'ont pas répondu à cette proposition.

Doha - Sputnik Afrique
Quelle est l’origine de la crise du Golfe? L’émir du Qatar livre son point de vue
Le 5 juin dernier, l'Arabie saoudite, Bahreïn, les Émirats arabes unis et l'Égypte ont déclaré la rupture de leurs relations diplomatiques avec le Qatar, l'accusant de soutenir le terrorisme. Les quatre pays ont été rejoints un peu plus tard par plusieurs autres pays musulmans. Ils lui ont imposé des sanctions économiques, notamment l'arrêt des liaisons aériennes, maritimes et terrestres, forçant le Qatar à développer de nouvelles voies d'approvisionnement par les airs ou les mers, ainsi qu'à rechercher de nouveaux soutiens diplomatiques.

Le chef de la diplomatie de Bahreïn a proposé lundi de geler l'adhésion du Qatar au Conseil de coopération du Golfe (CCG) jusqu'à ce que cet émirat accepte les demandes de ses adversaires arabes.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала