Pourquoi l’opposition syrienne devrait-elle cesser de revendiquer le départ d’Assad?

© Sputnik / Aller dans la banque de photosDélégation de l'opposition syrienne à Astana
Délégation de l'opposition syrienne à Astana - Sputnik Afrique
Les préalables irréalistes ne font que freiner le processus de règlement, considère l’envoyé spécial du Président russe pour la Syrie le jour du lancement du 7e round des négociations sur la Syrie à Astana

Poster bearing a portrait of President Bashar al-Assad - Sputnik Afrique
Assad a fait une déclaration sur la transition politique en Syrie
Poser le départ du Président Bachar el-Assad comme préalable aux négociations sur le règlement en Syrie ne contribuera pas à des résultats positifs, a déclaré l’envoyé spécial du Président russe pour la Syrie, Alexandre Lavrentiev.

«Nous exhortons l’opposition à renoncer aux préalables qui sont, d’après nous, absolument incorrects. Comme vous le savez, le départ [d’Assad] du poste de président qu’il occupe actuellement est absolument irréaliste, ça manque de sens de réalité. Si on poursuit les négociations avec de tels préalables, ceci ne donnera pas certainement de bons résultats», a-t-il dit aux médias russes.

Bachar el-Assad - Sputnik Afrique
Négociations avec Assad: Moscou rompt le silence et fait la lumière sur leur contenu
Et de souligner que les autorités syriennes et Bachar el-Assad se sont montrés intéressés par l’avancée du processus politique en Syrie.

Le 7e round des négociations sur la Syrie a débuté ce lundi à Astana, au Kazakhstan. Parmi les thèmes pivots figurent les zones de désescalade, Idlib, les prisonniers, le déminage et les perspectives du processus politique.

La Syrie est en proie à un conflit armé depuis mars 2016. Selon les données de l’Onu, quelque 220.000 personnes ont trouvé la mort depuis son éclatement.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала