Le ministre des Finances US appellerait les pays du Golfe à réduire leur lien avec la CDN

© Sputnik . Stanislav Saveliev / Aller dans la banque de photosDrapeau des Etats-unis
Drapeau des Etats-unis - Sputnik France
Les représentants du ministère américain des Finances appellent les pays du Golfe persique à réduire leurs liens avec la Corée du Nord, écrit le quotidien américain Wall Street Journal.

Au cours de trois jours de négociations aux Émirats arabes unis et au Qatar, les représentants du ministère américain des Finance auraient appelé les dirigeants des pays de la région à durcir le contrôle financier et de réduire le nombre d'employés nord-coréens, travaillant dans leur majorité dans le domaine des constructions, a rapporté le quotidien américain Wall Street Journal.

«Nous avons eu des négociations très productives à ce sujet concernant leur volonté de travailler dans cette direction», a déclaré au journal le ministre américain de Finances, Steven Mnuchin.

Kim Jong Un - Sputnik France
De nouvelles mesures de Pékin et de Séoul pour faire face à la Corée du Nord
D'après le Wall Street Journal, le voyage d'une semaine de M. Mnuchin dans les pays du Golfe visait essentiellement à l'amélioration de la coopération dans la lutte contre le financement du terrorisme ainsi que le renforcement de la pression diplomatique sur l'Iran.

Néanmoins, la question de la Corée du Nord représente également une priorité pour l'administration des États-Unis, raison pour laquelle le ministère américain des Finance scrute attentivement les liens qui existent entre Pyongyang et les pays de la région.

Dans le même temps, le journal indique qu'entre 5.000 et 10.000 employés nord-coréens se trouvent sur le territoire des pays du Golfe, tandis que les activités économiques essentielles entre la région et la Corée du Nord sont concentrées au Koweït.

Les tensions ne cessent de monter autour de la péninsule coréenne ces derniers mois, durant lesquels Pyongyang a réalisé une série inédite de tests de missiles et procédé à l'essai d'une bombe à hydrogène (bombe H). Washington et Pyongyang procèdent à un échange régulier de menaces et d'intimidations. Donald Trump a menacé mi-septembre de «détruire totalement» la Corée du Nord en cas d'attaque initiale de Pyongyang. Pour sa part, le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a promis de prendre les mesures les plus cruelles de l'histoire contre l'agression américaine.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала