L'Arabie saoudite a intercepté un missile balistique lancé depuis le Yémen (Vidéo)

© AP Photo / Markus SchreiberSaudi Arabian capital Riyadh with the 'Kingdom Tower'
Saudi Arabian capital Riyadh with the 'Kingdom Tower' - Sputnik France
La défense anti-aérienne saoudienne a intercepté samedi un missile balistique tiré depuis le territoire yéménite, rapporte la chaîne de télévision Al-Arabiya.

Un missile balistique lancé par des rebelles chiites du Yémen a été intercepté samedi soir au nord-est de la capitale saoudienne, Riyad, rapporte la chaîne Al-Arabiya et d'autres médias locaux.

Cités par ces médias, des témoins ont rapporté avoir entendu une puissante explosion aux alentours de l'aéroport international de la capitale saoudienne.

Avant que ces informations ne soient diffusées, des rebelles yéménites houthis avaient déclaré avoir tiré un missile Burkan-2 sur l’aéroport international du roi Khaled, situé à 35 kilomètres au nord de Riyad. Selon eux, ce missile a atteint sa cible.

​L'incident n'a pas affecté le fonctionnement de l'aéroport: les avions décollent et atterrissent selon les horaires préétablis.

Yémen - Sputnik France
L’Arabie saoudite aurait été la cible d’un missile balistique lancé depuis le Yémen
Ce n'est pas la première fois qu'un missile balistique est lancé depuis le territoire du Yémen en direction de l'Arabie saoudite. Ainsi, en juillet 2017, la coalition arabe, qui intervient militairement au Yémen, a annoncé qu'un missile balistique tiré par les rebelles chiites du Yémen avait été intercepté près de la ville sainte de La Mecque en Arabie saoudite, à un mois du Hajj, le pèlerinage annuel musulman.

Les forces aériennes de la coalition dirigée par l’Arabie Saoudite ont effectué une série de frappes sur la capitale du Yémen visant les rebelles chiites pour répondre à l’attaque de missile lancée sur l’aéroport de Riyad,  rapporte la chaîne de télévision Al-Arabiya.

La guerre au Yémen oppose depuis 2014 les rebelles chiites Houthis, alliés aux partisans de l'ancien président Ali Abdallah Saleh, aux forces loyales au président Abd Rabbo Mansour Hadi, reconnu par la communauté internationale.

Le conflit s'est intensifié depuis l'intervention en mars 2015 d'une coalition arabe menée par l'Arabie saoudite, puissance régionale sunnite, et soutenant le président Hadi. L'Arabie accuse les rebelles yéménites d'être soutenus par l'Iran, son grand rival chiite.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала