Trump sur l’ingérence russe: pour Moscou, «j’étais la personne moins désirable»

De nouveau, le dirigeant américain s’est exprimé sur le sujet de la prétendue ingérence de Moscou dans l’élection présidentielle lors d’un entretien accordé à la chaîne ABC.

Twitter - Sputnik Afrique
«Ingérence russe»: les USA tentent de «cacher des faits gênants avec des accusations»
Encore une fois, Donald Trump a déclaré à la chaîne ABC qu'il n'était impliqué dans aucun complot avec les représentants de la Russie pour remporter la course à la présidence.

Dans cette interview, M.Trump a dû répondre, entre autres, à une question concernant le procureur spécial chargé d'enquêter sur la prétendue «ingérence de la Russie» dans l'élection présidentielle aux États-Unis, Robert Muller. On voulait savoir si le Président américain avait envisagé un jour de le limoger. Donald Trump a déclaré qu'il espérait que le procureur menait une enquête impartiale.

«Si c'est le cas, je serais très content, parce que, si on parle de l'innocence, je n'ai jamais fait partie d'aucune conspiration avec la Russie», a souligné le dirigeant américain.

En outre, selon lui, le gouvernement russe ne voulait pas qu'il remporte l'élection en 2016 à cause de ses projets de baisser le prix du pétrole et de renforcer les Forces armées.

«La Russie ne m'aurait jamais aidé. Et, à mon avis, pour la Russie, j'étais la personne moins désirable pour le poste du Président en raison de mon attitude envers le pétrole, les Forces armées et la puissance [militaire, ndlr].»

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала