Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Député allemande: la livraison d’armes US en Syrie via la base de Ramstein est illégale

S'abonner
La députée du Bundestag Heike Hänsel a parlé à Sputnik de la nécessité de fermer la base de l’armée de l’air américaine à Ramstein via laquelle Washington aurait livré des armes à l’opposition syrienne.

Une lettre de revendication à Dortmund demande à Merkel de fermer la base US à Ramstein - Sputnik France
Une lettre de revendication à Dortmund demande à Merkel de fermer la base US à Ramstein
Les députés du parti Die Linke au sein du Bundestag réclament la fermeture de la base aérienne américaine de Ramstein en Rhénanie-Palatinat, évoquant de possibles livraisons d'armes à l'opposition syrienne via le site. Dans un entretien accordé à Sputnik, la parlementaire Heike Hänsel qualifie ses livraisons d'illégales et dénonce un énorme scandale.

«Il s'agit de rapports bien concrets faisant état d'une fourniture illégale d'armes provenant d'Europe de l'Est en Syrie via la base de Ramstein. Ces rapports datent de 2015, plusieurs organisations journalistiques ont mené des enquêtes approfondies sur ce sujet depuis lors», affirme Mme Hänsel.

La base aérienne de Ramstein - Sputnik France
Base militaire américaine de Ramstein: les députés allemands contre «la guerre des drones»
Selon elle, de telles livraisons constituent une violation de la loi allemande sur le contrôle des armements.

«Cette base de l'Armée de l'air américaine est le point central depuis lequel sont lancées notamment les opérations illégales impliquant des drones à travers le monde entier (…). Le gouvernement fédéral devrait empêcher ces activités, car il s'agit d'un crime commis par les Américains sur le territoire allemand», souligne la députée.

Toujours d'après Mme Hänsel, la population allemande est de plus en plus défavorable à la présence de la base américaine dans le pays.

«Nous assistons à une résistance rampante de la part de la population face à ses bases de l'US Air Force ainsi qu'aux autres institutions américaines […]. L'heure est venue de les fermer toutes», conclut Mme Hänsel.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала