Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Que recèle en soi le projet américain de casques bleus dans le Donbass

© AFP 2021 Mahmoud ZayyatCasques bleus
Casques bleus - Sputnik France
S'abonner
Les États-Unis proposent de déployer une force de la paix dans l’est de l’Ukraine, à la frontière russe, mais «la Russie n’est pas une partie prenante du conflit», a indiqué un politologue dans une interview accordée à RT.

Les projets des États-Unis de déployer 20.000 casques bleus dans le sud-est de l'Ukraine sont commentés à RT par le politologue Sergueï Soudakov, membre correspondant de l'Académie des sciences militaires de Russie.

«Les États-Unis cherchent toujours les moyens de résoudre le conflit en Ukraine. Donald Trump comprend très bien qu'il existe la notion d'un investissement sans retour. Pour eux [les USA, ndlr], l'Ukraine est devenue non seulement un investissement sans retour, mais encore une dépense qu'ils ont dû assumer», a-t-il indiqué.

Sergueï Soudakov a souligné qu'il était très important de définir l'objectif de cette force de la paix.

«Tout comme les États-Unis, l'Ukraine estime que le contingent de la paix doit stationner à la frontière de la Russie, ce à quoi nous nous opposons résolument. Si elle [la force de la paix, ndlr] vient pour le désengagement des parties en conflit, nous revenons aux accords de Minsk et nous comprenons qu'il existe des parties prises dans l'engrenage du conflit. Kiev cherche depuis longtemps à présenter la Russie comme une de ces parties. Or, ce ne peut être décidé que par la Cour pénale internationale, qui n'a pourtant fait aucune déclaration. La Russie n'est pas une partie prenante du conflit», a-t-il fait remarquer encore une fois.

UN peacekeepers in Somalia - Sputnik France
Pourquoi Moscou ne doit pas accepter le projet américain de casques bleus dans le Donbass
Auparavant, Vladimir Poutine avait déclaré qu'il soutenait l'idée de dépêcher en Ukraine des Forces de maintien de la paix qui pourraient assurer la sécurité de la mission de l'OSCE dans la région. Selon le Président russe, ces Forces devront être uniquement chargées d'assurer la sécurité des observateurs de l'OSCE et être déployées sur la ligne de démarcation et nulle part ailleurs.

Toutefois, Kiev a noté que la présence de casques bleus de l'Onu à la frontière russo-ukrainienne était une condition sine qua non du mandat de la mission de paix dans le Donbass.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала