Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Sénateur russe: l’Ukraine souhaite accuser de trahison la moitié de ses citoyens

S'abonner
L'idée du chef du Conseil de la Sécurité nationale et la Défense de l’Ukraine, Alexandre Tourtchinov, d’assimiler toutes les formes de coopération avec la Russie à la trahison n’est qu’une manifestation absurde de fascisme, estime à Sputnik le sénateur russe Frants Klintsevitch.

La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova - Sputnik France
Moscou dénonce une nouvelle «idée inadéquate» de Kiev
La proposition du chef du Conseil ukrainien de la Sécurité nationale et la Défense de l'Ukraine, Alexandre Tourtchinov, de considérer toute forme de coopération avec la Russie comme de la trahison est absurde et revêt un caractère fasciste, a déclaré dans un entretien à Sputnik un des membres du Conseil de la Fédération de Russie (chambre haute du Parlement russe), Frants Klintsevitch.

«Je pense qu'il faut envoyer M.Turtchinov à l'asile, et immédiatement. Ou publier des mandats de recherche auprès d'Interpol. Si l'on suivait ses recommandations, il faudrait condamner au moins la moitié de la population de l'Ukraine à la peine capitale pour tel ou tel acte de coopération avec la Russie», a-t-il déclaré.

M.Klintsevitch a souligné que près de cinq millions d'Ukrainiens travaillaient en Russie, ce qui concernait également leurs familles, soit un total de de 15 à 20 millions de personnes.

«Nombreux [sont les Ukrainiens qui, ndlr] ont de la famille en Russie, presque tous les Ukrainiens regardent la télévision russe, cela doit être de la coopération aussi», a-t-il indiqué.

M.Tourtchinov n'a fait qu'exprimer dans une forme extrême et absurde ce que les tenants du régime actuel de Kiev pensent, selon l'homme politique russe.

«C'est du fascisme sous sa forme la moins attrayante», a conclu Frants Klintsevitch.

Dmitri Peskov, porte-parole du Kremlin - Sputnik France
Le Kremlin sur les projets de Kiev de rompre ses relations diplomatiques avec Moscou
Auparavant, le secrétaire du Conseil de la Sécurité nationale et la Défense de l'Ukraine Alexandre Tourtchinov avait déclaré que toutes les formes de coopération avec la Russie après l'adoption le 6 octobre du projet de loi sur la réintégration du Donbass, texte dans lequel la Russie est désignée comme l'agresseur, seraient considérées comme des actes de trahison.

Le conflit militaire dans le Donbass a éclaté en 2014, année où les autorités ukrainiennes ont lancé une opération militaire contre les Républiques autoproclamées de Donetsk et de Lougansk. Selon les dernières données de l'Onu, le conflit a déjà fait environ 10.000 victimes.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала