Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

La Justice russe précise quels médias risquent d’être reconnus agents étrangers en Russie

© Sputnik . Grigoriy Sisoev / Aller dans la banque de photosLe siège du ministère russe de la Justice
Le siège du ministère russe de la Justice - Sputnik France
S'abonner
Le ministère russe de la Justice a averti neuf médias financés depuis l’étranger, dont la Voix de l’Amérique et Radio Svoboda, qu’ils pourraient être inscrits comme agents étrangers, en réaction à l’adoption d’une mesure similaire contre la chaîne de télévision RT aux États-Unis.

Neuf médias diffusant en Russie grâce à des fonds provenant de l’étranger pourraient être reconnus comme agents étrangers, a confirmé jeudi le ministère russe de la Justice.

«Les 15 et 16 novembre derniers, le ministère de la Justice a envoyé des lettres sur une possible attribution de statut d’agents étrangers aux médias la Voix de l’Amérique, Kavkaz.Realii, Krym.Realii, Sibir.Realii, à la chaîne de télévision Nastoyachtcheïe Vremia (Current Time), à la radio Free Europe/Radio Liberty (RFE/RL), au service tataro-bachkir de la radio Liberty (Azatliq Radiosi) et au projet Faktograph», a indiqué le ministère dans un communiqué.

Брифинг официального представителя МИД России М. Захаровой - Sputnik France
Qu'y a-t-il derrière la loi russe sur les agents étrangers
Mercredi, la Douma (chambre basse du parlement russe) a adopté en troisième et dernière lecture des amendements à la Loi sur l’information selon lesquels les médias financés depuis l'étranger pourraient être reconnus comme des «agents étrangers» en Russie. Il s'agit d'une réaction symétrique aux démarches américaines contre la chaîne de télévision RT America.

Le Conseil de la Fédération (chambre haute au parlement russe) examinera l’amendement sur les médias «agents étrangers» lors de sa prochaine réunion prévue pour le 22 novembre.

RT America s'est vu obliger de s'enregistrer le 13 novembre dernier en tant qu'agent étranger aux États-Unis à la demande du département américain de la Justice, conformément au Foreign Agents Registration Act (FARA), une loi de 1938. La rédactrice en chef de Sputnik et de RT, Margarita Simonian, avait indiqué la semaine dernière que RT America était catégoriquement contre cette exigence, mais qu’elle la respecterait pour éviter d’être interdite aux États-Unis.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала