Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Sénateur russe: la vieille antienne de la Défense polonaise est ennuyeuse à la fin…

© Sputnik . Grigoriy Sisoev / Aller dans la banque de photosKonstantin Kossatchev
Konstantin Kossatchev - Sputnik France
S'abonner
Le sénateur russe Konstantin Kossatchev a fustigé les propos du ministre polonais de la Défense Antoni Macierewicz sur les liens entre les provocations nord-coréennes et la Russie.

«Le ministre polonais de la Défense me rappelle le chef militaire romain (Caton l'Ancien), qui terminait tous ses discours au sénat par la même phrase: Il faut détruire Carthage, car à tout propos il s'exprime sur un seul sujet, à savoir la menace russe. On ne l'aurait pas pris au sérieux, si cela n'avait pas émané du ministre de la Défense d'un État européen membre de l'Otan. De toute évidence, la même position est retransmise non seulement dans l'espace public, mais aussi au sein de l'Alliance. C'est un exemple de cas où des pays ouvertement russophobes torpillent la coopération entre l'Otan et la Russie», a déploré le sénateur.

Il a ajouté que les coupables d'un regain de tension autour de la Corée du Nord étaient bien connus, mais que le ministre polonais n'avait pas tellement intérêt à les nommer.

Varsovie - Sputnik France
«La russophobie fatale de la Pologne repousse ses voisins et alliés»
«Outre les autorités nord-coréennes, ce problème a un autre responsable, mais ce n'est pas la Russie, c'est l'allié et le plus proche partenaire de la Pologne, les États-Unis. Cependant, il serait suicidaire pour le ministre polonais de pointer du doigt les véritables coupables. Je suis sûr que, quoi qu'il arrive, ils vont protéger les États-Unis et vont rejeter la responsabilité sur la Russie. C'est une politique absolument irresponsable, de mauvais aloi et ne répondant pas aux intérêts européens communs en matière de sécurité», a souligné M. Kossatchev.

Le ministre polonais de la Défense Antoni Macierewicz avait précédemment déclaré que les actions provocatrices de Pyongyang étaient liées aux «projets et au comportement agressif» de la Russie.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала