La Turquie renforce sa présence militaire dans la province syrienne d’Idlib

© REUTERS / Umit BektasUn soldat turc à la frontière avec la Syrie
Un soldat turc à la frontière avec la Syrie - Sputnik France
Le commandement des Forces armées turques a envoyé des renforts dans la province d’Idlib, en Syrie. Les militaires turcs se trouvent actuellement près de la région d’Afrin contrôlée par les milices kurdes.

De nouveaux matériels de guerre turcs arrivent dans la province d’Idlib, dans le nord-ouest de la Syrie, où ils serviront à mettre en place des postes d’observation dans la zone de désescalade locale, a annoncé dimanche l’agence turque Anadolu.

Des soldats et des véhicules blindés turcs près de la frontière syro-turque - Sputnik France
Moscou met en garde contre une provocation dans la zone de désescalade d’Idlib en Syrie
Selon l’agence, les matériels arrivent de plusieurs régions turques dans la province frontalière de Hatay pour passer sur le territoire syrien. Un nouveau convoi est parti pour la Syrie samedi soir.

Les médias turcs rappellent que la Russie et la Turquie sont les pays chargés de garantir le respect du cessez-le-feu dans la province d’Idlib. La Turquie a commencé à déployer ses militaires dans la zone de désescalade d’Idlib le 12 octobre dernier.

A l’heure actuelle, les militaires turcs se trouvent à la limite entre la province d’Idlib et la région d’Afrin contrôlée par les milices du Parti de l’Union démocratique (PYD) kurde.

Turkish soldiers on an armoured personnel carrier escort a military convoy on a main road in Karkamis on the Turkish-Syrian border in the southeastern Gaziantep province, Turkey, August 26, 2016. - Sputnik France
La Turquie dépêche 80 véhicules de combat supplémentaires à sa frontière avec la Syrie
Ankara, qui considère le PYD comme une organisation terroriste liée avec le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) interdit en Turquie, accorde une grande attention à la région d’Afrin située dans le nord de la Syrie, ainsi qu’à la ville du même nom.

Le Président turc Recep Tayyip Erdogan a de nouveau évoqué samedi la possibilité d’une opération militaire turque contre le PYD à Afrin.

L’État-major général turc avait antérieurement annoncé que les militaires turcs avaient procédé à la mise en place de postes d’observation dans la zone de désescalade d’Idlib conformément aux conciliations faites à Astana, au Kazakhstan. Selon M.Erdogan, l’opération est destinée à protéger les civils. Damas a exigé le retrait immédiat des troupes turques de la province d’Idlib.


Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала