Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Des organismes aquatiques rares, se cachant depuis des décennies, retrouvés aux Kouriles

CC0 / Pixabay/nico49 / Anémones de mer
Anémones de mer - Sputnik France
S'abonner
Des chercheurs russes ont rendu publiques leurs découvertes issues d’une étude effectuée l’été dernier. Selon les données provisoires, les espèces retrouvées sont uniques pour la Russie.

Les chercheurs de l'Institut géographique de l'océan Pacifique de l'Académie des sciences de Russie ont découvert une trentaine de nouveaux types d'organismes aquatiques, apprend-on sur le site de l'Institut.

«Les chercheurs ont effectué en juillet et en août 2017 une étude d'ensemble des diverses espèces terrestres et aquatiques de la flore et de la faune sur l'île Matou, faisant partie de l'archipel des Kouriles. D'après les premiers résultats, une trentaine de nouvelles espèces d'organismes aquatiques, auparavant inconnues, ont été découvertes», lit-on dans le communiqué.

Nuclear Explosion Fantasy - Sputnik France
Top-9 des organismes capables de survivre à une guerre nucléaire
D'après les données provisoires, au moins deux familles d'organismes invertébrés aquatiques ont été retrouvées pour la première fois dans les eaux côtières russes: les anémones de mer et les hydrozoaires.

Les anémones de mer ont été décrites pour la première fois en 2016 sur la base de quatre espèces retrouvées dans les eaux côtières des îles Aléoutiennes, aux États-Unis. Ces organismes ont également été retrouvés près de l'île Matou, en grande quantité et pour la première fois en Russie.

Les hydrozoaires ont été également découverts récemment: en 2015 au large de la Colombie-Britannique, au Canada. La découverte de cette espèce près de l'île Matou est une première pour la Russie.

«Au Kamtchatka, il n'y a [aucune espèce] similaire. Il est probable que ces espèces préfèrent habiter dans les eaux les plus pures, loin des égouts», indiquent les chercheurs.

Une autre espèce a été trouvée près de l'île Matou, celle des échiuriens, qui ont été identifiés par un spécialiste japonais comme une espèce découverte en 1946 au large des îles Aléoutiennes. Depuis cette date, il n'y avait eu aucune autre mention de ces invertébrés.

En somme, les chercheurs ont recueilli une dizaine de nouveaux types d'anémones de mer et au moins huit types de spongiaires, de nouveaux type d'hydrozoaires et de mollusques, ce qui permet de qualifier cette découverte d'unique.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала