Les «bases militaires» iraniennes en Syrie hantent toujours Israël

© AFP 2022 Wolfgang KummAvigdor Lieberman
Avigdor Lieberman - Sputnik France
La Défense israélienne a reconnu ne pas disposer d'éléments prouvant la présence iranienne en Syrie et réitère son engagement d'y contrer l'éventuel déploiement par Téhéran de ses bases militaires.

Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu - Sputnik France
Israël s’applique à supprimer la présence militaire iranienne en Syrie
Marquant un léger revirement dans sa propre rhétorique de ces derniers mois, le ministre israélien de la Défense Avigdor Lieberman a admis que l'Iran n'avait pas aujourd'hui de présence militaire en Syrie.

«Ils ne sont pas présents [militairement] en Syrie contrairement à tout ce qu'on raconte. Oui, il y a un contingent de leurs experts, conseillers, etc., mais à l'heure actuelle l'Iran n'est pas présent en Syrie en tant que force militaire réelle et notre tâche principale consiste à l'empêcher d'y apparaître», a déclaré M.Lieberman dans un entretien accordé à la 9e chaîne de télévision israélienne.

Golan (archives) - Sputnik France
Un char israélien effectue un tir préventif en direction de la Syrie
Selon lui, les Iraniens ne parviennent pas pour le moment à mettre en œuvre leurs projets visant à établir des bases militaires sur le territoire syrien.

L'État hébreu accuse Téhéran d'instrumentaliser la crise syrienne en vue de s'implanter militairement dans ce pays voisin d'Israël. En octobre dernier, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu avait promis de ne pas permettre le déploiement de bases iraniennes en Syrie.

Pour sa part, Avigdor Lieberman avait estimé que les démarches iraniennes en Syrie s'inscrivaient dans un projet visant à «étrangler» l'État hébreu.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала