La Russie perd le contact avec le satellite Meteor lancé le mardi matin

© Sputnik . Ramil Sitdikov / Aller dans la banque de photosUn Soyouz
Un Soyouz - Sputnik France
La Russie a perdu le contact avec le satellite lancé le mardi matin depuis le cosmodrome de Vostotchny. Il n'est pas exclu que l'étage supérieur du satellite «Fregat» ait pu exploser peu après le lancement.

La Russie a mené à bien mardi matin le deuxième lancement d'une fusée Soyouz-2.1b embarquant un satellite militaire de nouvelle génération depuis le cosmodrome de Vostotchny, relatent les médias locaux.

Or, le satellite en question, Meteor N2-1, n'a pas été repéré sur l'orbite ciblée, a déclaré un porte-parole de la société russe des recherches spatiales Roskosmos, chargée du lancement.

le Cosmodrome de Vostotchny - Sputnik France
La fusée Soyouz-2.1b lancée depuis le cosmodrome de Vostotchny (vidéo)
«Le contact avec l'appareil spatial n'a pas été établi en raison du fait qu'il n'a pas atteint l'orbite prévue», a-t-il précisé. 

Au demeurant, l'agence n'exclut pas que l'étage supérieur du satellite ait pu exploser peu après le lancement et s'écraser par la suite dans l'Atlantique.

Le lanceur Soyouz-2.1a, avec trois satellites russes à bord, était le premier à quitter le cosmodrome de Vostotchny, lancé le 27 avril à 5h01, heure de Moscou (02h01 UTC). Le tir du lanceur a été suivi par le Président russe en personne.

Le cosmodrome de Vostotchny devrait permettre de lancer entre huit et 10 vaisseaux non habités par an. Le premier tir d'un vaisseau avec son équipage à bord à destination de la Station spatiale internationale (ISS) est prévu pour 2023.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала