Combien de soldats américains y a-t-il au juste sur le sol syrien?

© Sputnik . Serguei Mamontov / Aller dans la banque de photosSyrie
Syrie - Sputnik France
500, 2.000 ou 4.000? Faites par le Pentagone avec quelques semaines de décalage, les évaluations censées donner les chiffres officiels sur la présence américaine en Syrie varient pourtant de quatre à huit fois… Et combien d'entre ces militaires resteront dans le pays après la défaite de Daech?

Combien y a-t-il de soldats américains en Syrie? Si depuis le début de l'intervention en 2014, le Pentagone est resté évasif sur ce sujet, les chiffres qui remontent à la surface témoignent du fait que les autorités ne sont pas pressées de tout révéler sur la présence américaine dans ce pays arabe.

De 50 à 500

coalition sous commandement américain - Sputnik France
Le Pentagone révèle la condition du retrait de ses troupes de Syrie
Les premières estimations du contingent américain en Syrie remontent à 2015. Un an après le début de la campagne lancée sans le feu vert de Damas, Josh Earnest, le porte-parole de Barack Obama évoquait «moins de 50» militaires qui avaient été envoyés sur place sans «mission de combat». Interrogé à plusieurs reprises sur une possible augmentation de ce chiffre à l'avenir, M.Earnest n'avait alors pas exclu cette éventualité, ce qui a apparemment été fait et plus d'une fois.

En décembre dernier, le Pentagone a ainsi annoncé que le contingent américain serait renforcé jusqu'à compter 500 soldats. Sans qu'aucune autre déclaration n'ait été faite depuis, une communication confuse du général américain James Jarrard, le chef de la coalition qui soutient les Forces démocratiques syriennes en Syrie (FDS), a engendré fin octobre un doute concernant les effectifs réels sur le terrain…

Un lapsus ou…

Les militaires américains non loin de Raqqa - Sputnik France
Le Pentagone indique le nombre d’effectifs américains en Syrie
Questionné au cours d'un point de presse au Pentagone sur le nombre de soldats américains déployés en Syrie, James Jarrard a d'abord répondu: «Nous avons (…) un peu plus de 4.000 soldats américains en Syrie actuellement, qui soutiennent les efforts contre Daech et appuient les FDS».

Et alors que le journaliste s'étonnait de ce nombre supérieur au chiffre officiel qui est de 500 soldats en Syrie, le général, qui s'exprimait par téléconférence depuis Bagdad, s'est repris.

«Je suis désolé, je me suis trompé. Il y a environ 500 soldats en Syrie», avait-il corrigé.

Toujours 500?

Lapsus ou erreur? Quoi qu'il en soit, l'infographie publiée par le Pentagone seulement quelques semaines plus tard donne quant à elle un chiffre près de quatre fois supérieur à 500. Le document paru lundi et qui fait état de la situation pour le mois de septembre 2017, évoque pour sa part 1720 soldats.

Selon Reuters, la plupart de ces personnes sont des «combattant des forces spéciales qui remplissent le rôle de conseillers auprès des forces de leurs partenaires locaux».

Prié d'expliquer ces divergences en matière d'effectifs, le porte-parole du Pentagone, Robert Manning, a annoncé aux journalistes que l'infographie ne présentait que les évaluations préalables pour la région et qu'elle prenait en considération les militaires déployés à court terme ou les troupes en rotation. De fait, a-t-il insisté, «les chiffres officiels de notre contingent n'ont pas changé». Et d'ajouter: «Nous ne sommes pas à l'étape où nous sommes en mesure de donner des chiffres différents de ceux annoncés plus tôt».

Et après la défaite de Daech?

Dmitri Peskov - Sputnik France
Troupes US en Syrie après la défaite de Daech?
Si jusqu'ici Washington justifiait la présence de ses troupes en Syrie par la nécessité de lutter contre Daech, les troupes américaines seront-elle prêtes à se retirer une fois l'organisation terroriste vaincue? La réponse est loin d'être évidente.

Les États-Unis n'envisagent ainsi pas de quitter la Syrie avant que le processus de Genève ne porte ses fruits, répondait à la mi-novembre le chef du Pentagone, James Mattis. The Washington Post est quant à lui allé plus loin, assurant que les États-Unis ne comptaient pas retirer les troupes déployées au nord de la Syrie en vue de soutenir à l'avenir les Forces démocratiques syriennes (FDS), quitte à installer un nouveau régime au nord du pays au détriment du gouvernement légitime. Un scénario que Moscou met pourtant en doute en affirmant ne pas être au courant de cette éventualité.

© SputnikLa présence américaine en Syrie
La présence américaine en Syrie - Sputnik France
La présence américaine en Syrie
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала