Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

La chute du satellite russe Meteor-M captée par une caméra

© Sputnik . Ramil Setdikov  / Aller dans la banque de photosЗапуск ракеты-носителя "Союз-2.1б" с КА "Метеор" №2-1 с космодрома "Восточный"
Запуск ракеты-носителя Союз-2.1б с КА Метеор №2-1 с космодрома Восточный - Sputnik France
S'abonner
Des clichés et une vidéo montrant une boule en feu traverser le ciel ont été postés sur le Web après que l’Agence spatiale russe a perdu tout contact avec le satellite météorologique Meteor-M lancé depuis le cosmodrome de Vostotchny. Ces documents prouveraient la véracité de la thèse selon laquelle le booster Fregat est tombé dans l’océan.

Une vidéo montrant prétendument la chute du satellite Meteor-M a fait son apparition sur la Toile.

​«Un ami m’a envoyé cette vidéo alors qu’il était de retour de Montréal. Le satellite russe a été perdu après la tentative ratée de sa mise en orbite. Il se peut que ce soit lui qui se carbonise en entrant dans l’atmosphère terrestre», lit-on dans le post accompagnant la vidéo.

Un Soyouz - Sputnik France
La Russie perd le contact avec le satellite Meteor lancé le mardi matin
L’enregistrement montre un objet dont les débris brûlent apparemment dans l’atmosphère. Aucune preuve officielle attestant que c’est bien le satellite Meteor-M qui a été filmé n’a pour l’instant été fournie.

Plus tôt, un pilote dont l’appareil survolait l’Atlantique du Nord, près de l’Islande, avait déclaré avoir aperçu une boule de feu se désintégrer en une multitude de débris. Il a partagé des clichés montrant une longue traînée de feu ressemblant à celle qu’on voit sur la vidéo mise en ligne.

Comme l’estime l’académicien russe Alexandre Jelezniakov, ces informations prouvent la thèse selon laquelle le booster russe Fregat est tombé dans l’océan avec les 19 satellites qu’il portait.

Pour rappel, la Russie a perdu le contact avec le satellite lancé mardi matin depuis le cosmodrome de Vostotchny. L’Agence spatiale russe Roskosmos n'exclut pas que l'étage supérieur de la fusée ait pu exploser peu après le lancement et s'abîmer par la suite dans l'Atlantique.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала