Éruption volcanique apocalyptique: les délais révisés

Une éruption de super volcan capable de faire revenir l'humanité au niveau du développement préhistorique pourrait se produire dans un avenir proche, estiment des scientifiques.

Des chercheurs de l'Université de Bristol, en Angleterre, ont révisé les estimations de date d'une possible éruption d'un super volcan, tel que celui du parc de Yellowstone, qui pourrait avoir des conséquences irréversibles pour l'humanité, écrit EurekAlert!.

Parc national de Yellowstone - Sputnik France
Le super volcan du Yellowstone peut-il exploser plus tôt que prévu?

Une nouvelle étude publiée dans la revue scientifique Earth and Planetary Science Letters a remise en question une évaluation faite en 2004 selon laquelle une éruption de très grande envergure se produit une fois tous les 45.000 à 714.000 ans.

Selon des chercheurs britanniques, de telles éruptions pourraient avoir lieu une fois tous les 5.200 à 48.000 ans. Le délai le plus probable est 17.000 ans, ce qui est légèrement plus long que l'âge de notre civilisation, qui a débuté à la révolution agricole il y a 12.000 ans.

En même temps, les registres géologiques montrent que les deux super éruptions les plus récentes se sont produites il y a entre 20.000 et 30.000 ans.

En utilisant l'analyse statistique des données d'éruptions LaMEVE, les chercheurs ont également découvert que les grandes éruptions de 1.000 gigatonnes, capables de couvrir un continent entier de cendres volcaniques et changer les conditions météorologiques mondiales pour des décennies, étaient plus fréquentes que les éruptions d'environ 100 millions de tonnes.

Paektu - Sputnik France
Plus dangereux qu'une bombe H: la Corée du Nord pourrait faire exploser le volcan Paektu

«Il est important de comprendre que l'absence de super éruptions au cours des 20.000 dernières années n'implique pas que l'on soit en retard […]. Ce que nous pouvons dire, c'est que les volcans sont plus menaçants pour notre civilisation qu'on ne le pensait auparavant», estime le professeur Jonathan Rougier.

Cependant, le professeur a souligné qu'il n'y avait guère besoin de se préparer à une super éruption, en particulier avec beaucoup d'autres problèmes urgents à traiter. En même temps, il ne faut pas négliger la possibilité des grandes éruptions, qui sont beaucoup plus fréquentes, et qui pourraient être dévastatrices pour les communautés et même des pays entiers.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала