Les moteurs de Voyager 1 se mettent en marche après 37 ans de repos

© NASA/JPL/CaltechVoyager 1
Voyager 1 - Sputnik France
Les ingénieurs de la NASA ont réussi à démarrer les moteurs de la sonde spatiale Voyager 1, inutilisés depuis 1980, a indiqué l’agence sur son site Internet.

Voyager 1, une sonde spatiale de la NASA lancée en 1977 pour étudier des planètes externes au Système solaire qui n'avaient jusque-là été observées qu'au moyen de télescopes terrestres, a de nouveau fait résonner le bruit de ses moteurs.

Les ingénieurs de l'Administration nationale de l'aéronautique et de l'espace (NASA) sont parvenus à démarrer les moteurs de Voyager 1, à l'arrêt depuis 1980, lit-on sur son site internet.

This composite image provided by NASA on Thursday, June 30, 2016 shows auroras on the planet Jupiter. This image produced by NASA using a photograph captured by the Hubble Space Telescope in spring 2014, and ultraviolet observations of the auroras in 2016. - Sputnik France
Un cliché de nuages insolites sur Jupiter dévoilé par la NASA
En 2014 les experts de la NASA ont commencé à remarquer une diminution de l'efficacité des moteurs principaux: il fallait plus d'énergie pour faire fonctionner l'appareil dans l'espace.

Il a été décidé de remettre au travail les moteurs responsables de la correction de la trajectoire, qui avaient été utilisés pour la dernière fois lors du vol de Voyager 1 au-delà de Jupiter, de Saturne et de leurs satellites. Pour ce faire, les spécialistes ont dû apprendre à utiliser un logiciel ancien et un langage de programmation démodé. Les moteurs ont été mis en route le 28 novembre, le signal de la réussite de l'inclusion a été reçu 19h30 plus tard.

«Grâce à ces moteurs, qui fonctionnent toujours après 37 ans sans utilisation, la durée de vie de Voyager 1 peut être prolongée de 2 à 3 ans», explique une responsable de la NASA.

trou noir (image d'illustration) - Sputnik France
Deux trous noirs géants qui «s’embrassent» dans l’espace détectés par la NASA (vidéo)
L'objectif principal de Voyager 1 à l'époque était de collecter des données sur les systèmes de Jupiter et de Saturne avec une emphase particulière sur la lune principale de cette dernière, Titan. Voyager 1 est, avec sa sonde jumelle, à l'origine d'un grand nombre de découvertes dans le Système solaire, remettant parfois en cause ou affinant les théories existantes. Elle est, à ce titre, l'une des missions spatiales les plus fructueuses de l'agence spatiale américaine.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала