Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Les USA se retirent d'un pacte mondial sur les migrants et réfugiés

S'abonner
Loin de s’éloigner de la «politique de rupture» de l’administration Trump, qui a retiré les USA de plusieurs engagements, tels que l'Accord de Paris sur le climat ou l'Unesco, les États-Unis ont annoncé leur retrait d'un pacte mondial de l'Onu sur les migrants et réfugiés.

Le président américain Donald Trump a décidé de retirer les États-Unis d'un pacte mondial de l'Onu visant à améliorer la gestion internationale des migrants et réfugiés, jugé «incompatible» avec sa politique migratoire, a annoncé samedi la mission américaine auprès des Nations unies.

«Aujourd'hui, la mission américaine auprès de l'Onu a informé son secrétaire général que les États-Unis mettaient fin à leur participation au pacte mondial sur la migration», indique un communiqué de la mission américaine, cité par l'AFP.

ministère russe des Affaires étrangères - Sputnik France
Lavrov: les démarches de l’équipe Trump «se distinguent peu» de celles d’Obama
En septembre 2016, les 193 membres de l'Assemblée générale de l'ONU avaient adopté à l'unanimité un texte appelé Déclaration de New York pour les réfugiés et les migrants et visant à améliorer la gestion internationale (accueil, aide aux retours…) des mouvements de réfugiés et de migrants.

Sur la base de cette Déclaration, le Haut-commissaire aux réfugiés a été mandaté pour proposer un pacte mondial sur les migrants et réfugiés dans son rapport annuel à l'Assemblée générale en 2018. Ce Pacte doit reposer sur deux axes: définition d'un cadre des réponses à apporter et programme d'action.

«La Déclaration de New York comprend plusieurs dispositions qui sont incompatibles avec les politiques américaines sur l'immigration et de les réfugiés et les principes édictés par l'Administration Trump en matière d'immigration», souligne le communiqué de la mission américaine auprès de l'Onu. «En conséquence, le président Trump a décidé l'arrêt de la participation des États-Unis à la préparation du pacte qui vise à obtenir un consensus à l'Onu en 2018».

Ku Klux Klan - Sputnik France
Un ancien leader du Ku Klux Klan sur le retweet anti-islam de Trump: «Dieu merci!»
«Aucun pays n'a fait plus que les États-Unis [en matière d'immigration] et notre générosité perdurera. Mais nos décisions sur les politiques d'immigration doivent toujours être prises par les Américains, et seulement par les Américains», a souligné dans le communiqué l'ambassadrice américaine à l'Onu, Nikki Haley.

Sous la présidence républicaine Trump, les États-Unis se sont déjà retirés de plusieurs engagements pris sous l'administration de Barack Obama, comme notamment de l'Accord de Paris sur le climat. Plus récemment, Donald Trump a décidé de retirer les États-Unis de l'Unesco, l'Organisation des Nations Unies pour l'Éducation, la Science et la Culture, rappelle l'AFP.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала