Deux frappes aériennes ont été enregistrées lundi soir à Sanaa

© AP Photo / Hani MohammedUne maison de Sanaa détruite par une frappe aérienne
Une maison de Sanaa détruite par une frappe aérienne - Sputnik France
La capitale du Yémen est devenue la cible de nouvelles frappes aériennes lundi soir, selon le CICR.

Deux frappes aériennes ont été enregistrées lundi soir à Sanaa, non loin du siège du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), a déclaré à Sputnik Iolanda Jaquemet, porte-parole du CICR à Genève.

This file photo taken on November 29, 2007 shows Yemen's former president Ali Abdullah Saleh addressing a ceremony to commemorate the 40th anniversary of the British forces withdrawal from Aden. Yemen's Huthi rebels claim ex-president Saleh was killed in the Yemeni capital Sanaa on December 4, 2017. - Sputnik France
L'ex-Président yéménite Ali Abdallah Saleh a été tué à Sanaa
Selon elle, ses collègues ont annoncé avoir entendu des avions survoler le secteur et ont confirmé que deux frappes aériennes avaient été réalisées lundi soir.

Iolanda Jaquemet a ajouté que la situation avait été «pire» la nuit précédente. Selon le CICR, les combats qui se sont intensifiés à Sanaa dans la nuit du 4 décembre ont fait 125 morts et 238 blessés.

Les insurgés houthis auraient pris le contrôle de la totalité de Sanaa, capitale du Yémen ravagé par la guerre civile, affirment les médias régionaux.

Insurgés houthis - Sputnik France
Les Houthis prennent le contrôle de Sanaa, selon les médias locaux
Des avions de la coalition des pays arabes dirigée par l'Arabie saoudite ont frappé lundi matin les positions des milices houthies à Sanaa pour soutenir Ali Abdallah Saleh, Président yéménite de 1994 à 2011. L'ancien président a été tué par les rebelles houthis, ont affirmé lundi la chaîne de télévision iranienne Al-Alam et l'agence d'information iranienne Tasnim.

Depuis 2014, le Yémen est en proie à un conflit armé opposant les rebelles houthis et les militaires loyaux à l'ex-Président Ali Abdallah Saleh, aux forces gouvernementales et aux milices populaires soutenant le Président en exercice Abd Rabbo Mansour Hadi. Les rebelles contrôlent le nord du pays et la capitale Sanaa où ils ont créé leurs organes du pouvoir. La coalition arabe effectue depuis mars 2015 des raids sur les zones contrôlées par les rebelles houthis. Le conflit au Yémen a fait plus de 6.600 morts, dont environ la moitié de civils, selon l'Onu.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала