Des chercheurs ont découvert en quoi les hommes seraient pires que les femmes

Des scientifiques canadiens ont mis en doute un stéréotype très répandu selon lequel les hommes seraient plus sportifs à bien des égards que les femmes. Et si les femmes étaient en fait de meilleures athlètes que les hommes?

Une équipe de chercheurs de l'Université de Waterloo (Ontario, Canada) est parvenue à démontrer que le corps féminin pouvait assimiler l'oxygène plus rapidement que le corps masculin, ce qui permettrait de réduire les pressions exercées sur l'organisme et constituerait un signe d'adaptation aux exercices d'aérobie, relate la revue Applied Physiology, Nutrition and Metabolism.

Un diamant - Sputnik France
Les «meilleurs amis des femmes»: six diamants rarissimes et éblouissants
Ainsi, les scientifiques ont constaté que les femmes assimilaient l'oxygène 30% plus efficacement que les hommes du même âge ayant la même masse corporelle au cours d'exercices dans une salle de sport, et notamment sur un tapis de course.

«Nous avons découvert que les muscles féminins assimilaient plus vite l'oxygène dissous dans le sang, ce qui témoignerait du point de vue scientifique d'un système d'aérobie parfait», ont souligné les chercheurs.

À les croire, l'organisme féminin a moins de chances d'accumuler de molécules responsables de la fatigue des muscles. Ainsi, cette nouvelle étude remettrait en question le point de vue affirmant que les corps masculins seraient plus «athlétiques» que ceux des femmes.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала