Jérusalem, capitale de discorde

Le Président des États-Unis Donald Trump proclamera officiellement mercredi la reconnaissance de Jérusalem capitale d’Israël et le déplacement de l’ambassade américaine en Israël de Tel Aviv à Jérusalem. Cette nouvelle a fait exploser le monde musulman.

Découvrez la ville devenue la pomme de discorde entre les musulmans et les Juifs dans ce diaporama réalisé par Sputnik.

© AP Photo / Evan VucciLe 6 décembre a expiré le moratoire de six mois sur l’adoption par l’administration américaine de la décision concernant Jérusalem légalisée dès 1995.
Sur la photo: Donald Trump devant le Mur des Lamentations à Jérusalem pendant la visite en Israël en mai 2017.
Jérusalem, capitale de discorde - Sputnik France
1/13
Le 6 décembre a expiré le moratoire de six mois sur l’adoption par l’administration américaine de la décision concernant Jérusalem légalisée dès 1995.
Sur la photo: Donald Trump devant le Mur des Lamentations à Jérusalem pendant la visite en Israël en mai 2017.
© REUTERS / Ammar AwadLa Turquie, la Palestine, la Jordanie, l’Arabie saoudite, l’Égypte, l’UE et la France se sont opposées au déplacement de la mission diplomatique américaine. Recep Tayyip Erdogan a même menacé Israël de rupture des relations diplomatiques, ayant qualifié Jérusalem de «ligne rouge pour les musulmans». Il a exhorté à convoquer un sommet extraordinaire de l’Organisation de la coopération islamique pour adopter un message spécial au Président Trump.
Sur la photo: une rue de la vieille ville de Jérusalem.
Jérusalem, capitale de discorde - Sputnik France
2/13
La Turquie, la Palestine, la Jordanie, l’Arabie saoudite, l’Égypte, l’UE et la France se sont opposées au déplacement de la mission diplomatique américaine. Recep Tayyip Erdogan a même menacé Israël de rupture des relations diplomatiques, ayant qualifié Jérusalem de «ligne rouge pour les musulmans». Il a exhorté à convoquer un sommet extraordinaire de l’Organisation de la coopération islamique pour adopter un message spécial au Président Trump.
Sur la photo: une rue de la vieille ville de Jérusalem.
© AP Photo / Mahmoud IlleanUne réaction aussi dure est due au fait qu’en cas de reconnaissance par les États-Unis de Jérusalem comme capitale de l’État hébreu, la partie Est de la ville ne sera jamais la capitale du futur État palestinien.
Sur la photo: un policier israélien à la frontière de la vieille ville à Jérusalem.
Jérusalem, capitale de discorde - Sputnik France
3/13
Une réaction aussi dure est due au fait qu’en cas de reconnaissance par les États-Unis de Jérusalem comme capitale de l’État hébreu, la partie Est de la ville ne sera jamais la capitale du futur État palestinien.
Sur la photo: un policier israélien à la frontière de la vieille ville à Jérusalem.
© REUTERS / Ronen ZvulunLe problème essentiel réside dans le statut du Mont du Temple où se trouvent les principaux lieux saints musulmans: la mosquée al-Aqsa et le Dôme du Rocher qui seront dans ce cas définitivement placés sous le contrôle des Israéliens.
Sur la photo: vue de la mosquée Dôme du Rocher à Jérusalem.
Jérusalem, capitale de discorde - Sputnik France
4/13
Le problème essentiel réside dans le statut du Mont du Temple où se trouvent les principaux lieux saints musulmans: la mosquée al-Aqsa et le Dôme du Rocher qui seront dans ce cas définitivement placés sous le contrôle des Israéliens.
Sur la photo: vue de la mosquée Dôme du Rocher à Jérusalem.
© AFP 2022 Musa Al ShaerLes Palestiniens protestent contre la décision prise le 5 décembre 2017 par le Président des États-Unis Donald Trump de déplacer l’ambassade américaine à Jérusalem.
Jérusalem, capitale de discorde - Sputnik France
5/13
Les Palestiniens protestent contre la décision prise le 5 décembre 2017 par le Président des États-Unis Donald Trump de déplacer l’ambassade américaine à Jérusalem.
© AFP 2022 Ahmad GharabliLa mosquée al-Aqsa est la première et une des plus anciennes mosquées du monde, et le Dôme du Rocher recèle la pierre de l’ascension du prophète Mahomet.
Jérusalem, capitale de discorde - Sputnik France
6/13
La mosquée al-Aqsa est la première et une des plus anciennes mosquées du monde, et le Dôme du Rocher recèle la pierre de l’ascension du prophète Mahomet.
© AFP 2022 Thomas CoexCette relique a une importance rituelle pour les Juifs: la pierre de fondement symbolise dans le judaïsme la pierre angulaire d’où Dieu a commencé la création du monde. Là se trouvait, en outre, l’Arche de Noé de l’époque du premier temple de Jérusalem.
Sur la photo: des juifs admirent Jérusalem depuis le Mont des Oliviers.
Jérusalem, capitale de discorde - Sputnik France
7/13
Cette relique a une importance rituelle pour les Juifs: la pierre de fondement symbolise dans le judaïsme la pierre angulaire d’où Dieu a commencé la création du monde. Là se trouvait, en outre, l’Arche de Noé de l’époque du premier temple de Jérusalem.
Sur la photo: des juifs admirent Jérusalem depuis le Mont des Oliviers.
© REUTERS / Ammar AwadOn croit que pour la venue du Messie, ou de l'Antéchrist chrétien, qui donnera aux Juifs le pouvoir sur le monde, il est nécessaire de construire un troisième temple, à l'emplacement du Dôme du Rocher.
Sur la photo: vue de la vieille ville de Jérusalem.

Jérusalem, capitale de discorde - Sputnik France
8/13
On croit que pour la venue du Messie, ou de l'Antéchrist chrétien, qui donnera aux Juifs le pouvoir sur le monde, il est nécessaire de construire un troisième temple, à l'emplacement du Dôme du Rocher.
Sur la photo: vue de la vieille ville de Jérusalem.

© REUTERS / Ammar AwadCette légende est la cause essentielle des affrontements sanglants entre les Arabes et les Juifs près du Mont du Temple fermé de temps en temps par les autorités israéliennes pour les musulmans.
Sur la photo: des soldats israéliens dans la vieille ville de Jérusalem.
Jérusalem, capitale de discorde - Sputnik France
9/13
Cette légende est la cause essentielle des affrontements sanglants entre les Arabes et les Juifs près du Mont du Temple fermé de temps en temps par les autorités israéliennes pour les musulmans.
Sur la photo: des soldats israéliens dans la vieille ville de Jérusalem.
© Sputnik . Radik Amirov / Aller dans la banque de photosDonald Trump ayant promis pendant sa tournée de mai en Israël et en Palestine d’établir «une paix solide et durable» dans la région a choisi un compromis et déplacera l’ambassade à Jérusalem ouest, placée en 1949 sous la souveraineté d’Israël en réservant la partie est aux Palestiniens.
Sur la photo: un homme avec un âne sur le Mont du Temple à Jérusalem.
Jérusalem, capitale de discorde - Sputnik France
10/13
Donald Trump ayant promis pendant sa tournée de mai en Israël et en Palestine d’établir «une paix solide et durable» dans la région a choisi un compromis et déplacera l’ambassade à Jérusalem ouest, placée en 1949 sous la souveraineté d’Israël en réservant la partie est aux Palestiniens.
Sur la photo: un homme avec un âne sur le Mont du Temple à Jérusalem.
© REUTERS / Ammar AwadL’État palestinien a averti les États-Unis contre la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d’Israël. Sinon, cela signifierait «la destruction du processus de paix», a déclaré le porte-parole du Président de l’Autorité palestinienne Mahmud Abbas.
Sur la photo: un petit magasin dans la vieille ville de Jérusalem.
Jérusalem, capitale de discorde - Sputnik France
11/13
L’État palestinien a averti les États-Unis contre la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d’Israël. Sinon, cela signifierait «la destruction du processus de paix», a déclaré le porte-parole du Président de l’Autorité palestinienne Mahmud Abbas.
Sur la photo: un petit magasin dans la vieille ville de Jérusalem.
© AFP 2022 Jack GuezLe Congrès des États-Unis a adopté en 1995 la loi sur le déplacement de l’ambassade en Israël de Tel Aviv à Jérusalem. Or vu le statut litigieux de la ville et ce problème douloureux dans les relations avec le monde arabo-musulman, tous les Présidents américains y compris Trump signent tous les six mois un document reportant cette décision.
Sur la photo: un Palestinien dans la vieille ville de Jérusalem.
Jérusalem, capitale de discorde - Sputnik France
12/13
Le Congrès des États-Unis a adopté en 1995 la loi sur le déplacement de l’ambassade en Israël de Tel Aviv à Jérusalem. Or vu le statut litigieux de la ville et ce problème douloureux dans les relations avec le monde arabo-musulman, tous les Présidents américains y compris Trump signent tous les six mois un document reportant cette décision.
Sur la photo: un Palestinien dans la vieille ville de Jérusalem.
© Sputnik . Vitaliy Belousov / Aller dans la banque de photosIsraël a proclamé le 30 juillet 1980 Jérusalem sa «capitale éternelle et indivisible».
Sur la photo: le Mur des Lamentations dans la vieille ville de Jérusalem.
Jérusalem, capitale de discorde - Sputnik France
13/13
Israël a proclamé le 30 juillet 1980 Jérusalem sa «capitale éternelle et indivisible».
Sur la photo: le Mur des Lamentations dans la vieille ville de Jérusalem.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала