La présence des USA aux JO 2018 en question: que craignent les Américains?

© Sputnik . Ilya Pitalev / Aller dans la banque de photosБолельщики сборной США поддерживают своих спортсменов на соревнованиях по плаванию на XV летних Паралимпийских играх 2016 в Рио-де-Жанейро.
Болельщики сборной США поддерживают своих спортсменов на соревнованиях по плаванию на XV летних Паралимпийских играх 2016 в Рио-де-Жанейро. - Sputnik France
La présence des athlètes américains n’est pas assurée à Pyeongchang, future capitale des JO 2018, et pour cause: bien que les prochains Jeux se dérouleront à environ 80 kilomètres de la zone démilitarisée qui sépare la Corée du Nord de la Corée du Sud, Washington craint que la sécurité de ses sportifs soit en danger.

La porte-parole de la Maison-Blanche, Sarah Sanders, n'a pas exclu que l'équipe olympique américaine pourrait ne pas participer aux Jeux de 2018 en Corée du Sud. Expliquant cette déclaration, elle a noté que les autorités ne recommandaient pas officiellement aux athlètes de se rendre à Pyeongchang.

«La protection des Américains est notre première priorité, et nous coopérons avec les Sud-Coréens et d'autres pays partenaires pour assurer la sécurité», a écrit Mme Sanders sur son compte Twitter, ajoutant que «les États-Unis ont hâte de participer aux Jeux olympiques d'hiver en Corée du Sud».

L'ambassadrice des États-Unis à l'Onu, Nikki R. Haley, a également déclaré mercredi au New York Times que la participation des athlètes américains aux Jeux de Pyeongchang restait à déterminer, en raison des tensions qui persistent dans la péninsule coréenne.

Russie - Finlande - Sputnik France
JO 2018: Le hockey sans la Russie, c'est comme le Mondial sans le Brésil ni l'Allemagne
Les prochains Jeux olympiques et paralympiques d'hiver se dérouleront du 9 au 25 février et du 9 au 18 mars à Pyeongchang, à environ 80 kilomètres de la zone démilitarisée qui sépare la Corée du Nord et la Corée du Sud.

Après une trêve de deux mois, les tensions ont augmenté dans la péninsule coréenne après le lancement d'un missile la semaine dernière qui servait à démontrer que la Corée du Nord était désormais en mesure d'atteindre le territoire des États-Unis.

Lundi, les États-Unis ont effectué des exercices militaires aériens à grande échelle en Corée du Sud afin de simuler des attaques sur des sites militaires et nucléaires nord-coréens. Pyongyang a déclaré que les exercices aériens américano-sud-coréens Vigilant ACE menaient la péninsule coréenne «au bord de la guerre».

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала