Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Depardieu époustouflé par cette école «unique au monde» des futures combattantes russes

© Sputnik . Evgeny Biyatov / Aller dans la banque de photosDepardieu époustouflé par cette école «unique au monde» des futures combattantes russes
Depardieu époustouflé par cette école «unique au monde» des futures combattantes russes - Sputnik France
S'abonner
De la danse irlandaise, des chansons françaises: la liste de numéros préparés par les élèves du Pensionnat de jeunes filles du ministère de la Défense pour la visite de Gérard Depardieu est aussi longue qu’incroyable. Et dire que l’acteur, submergé par l’émotion, n’a pas hésité à qualifier cette école d’«unique au monde».

Gérard Depardieu a assisté samedi à un concert au Pensionnat de jeunes filles du ministère de la Défense préparé par les élèves. Parmi les numéros les plus remarquables, une prestation de l'ensemble des joueuses de tambour, des chansons d'Édith Piaf et de Zaz, ainsi que des danses irlandaises.

L'acteur, dont les propos ont été retraduits du russe, n'a pas tardé à confier qu'il était aux anges suite aux prestations des élèves. Ayant déclaré sa flamme aux pensionnaires, il a fait remarquer que s'il avait fait ses études dans ce pensionnat, il aurait été «la plus heureuse femme au monde».

«Je n'ai jamais vu d'école comme la vôtre. C'est blessant que vous, les femmes, devez participer aux conflits militaires, mais votre école est unique au monde. Vous avez une formation militaire, ainsi qu'artistique. Ils vous enseignent également à cuisiner», a fait remarquer Gérard Depardieu.

L'artiste possédant depuis déjà quelques années la nationalité russe, a confié ses goûts en littérature et cinéma russes ayant surtout mis en relief les romans Le Docteur Jivago de Boris Pasternak, Les Frères Karamazov de Dostoïevski et Anna Karénine de Tolstoï. Il a ainsi fait savoir qu'il rêvait d'adapter ce dernier pour la scène française soulignant qu'il n'aimait pas les films américains commerciaux avec beaucoup d'effets spéciaux, parce que leurs personnages n'étaient pas réels.

Ce n'est pas la première fois que Gérard Depardieu rencontre les élèves du Pensionnat de jeunes filles du ministère de la Défense. Il avait déjà vu leur prestation en 2016. L'acteur l'avait tellement aimée que cette fois il a même annulé une soirée pour assister au concert des pensionnaires.

Pour dire au revoir, l'artiste a souhaité aux jeunes filles de rester fidèles à elles-mêmes, de poursuivre leurs études et surtout de ne pas croire à ce qui est sur internet.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала