Une surprise réservée à Pyongyang? Le Pentagone teste une arme pour suivre des missiles

Le ministère américain de la Défense a testé avec succès un avion de chasse F-35 équipé d’un système de pointe pour suivre les missiles balistiques tirés par la Corée du Nord.

Corée du Nord - Sputnik France
Washington souhaite des discussions avec Pyongyang, mais sous condition
Pour suivre les missiles nord-coréens, le Pentagone, en collaboration avec la société Northrop, teste un système efficace de capteurs à ouvertures reparties (Distributed Aperture Sensor, DAS) installés sur un chasseur F-35, affirme la revue National Interest.

Selon ce média, Northrop effectue depuis plusieurs années des essais de ce système embarqué sur des avions de chasse de ce type pour analyser ses capacités de détection et de suivi des missiles balistiques.

Pour atteindre ces objectifs, la société a élaboré des outils sophistiqués uniques pour le F-35. Il s'agit notamment du système de capteurs à ouvertures reparties (Distributed Aperture Sensor, DAS), plus précisément des capteurs extrêmement sensibles capables de donner au pilote des informations sur ce qui se passe à 360 degrés autour de son chasseur.

«Le DAS est aussi efficace installé sur un F-35 ou un autre avion qu'au sol ou sur un navire. Dans ce cas, deux capteurs DAS, l'un dans les airs et l'autre au sol sont en mesure de détecter séparément les missiles balistiques

Le système DAS utilise des algorithmes informatiques automatisés pour détecter l'approche des missiles.

Les premiers tests ont été effectués en 2014, mais c'est seulement maintenant, après des années d'analyse et d'essais, que Northrop a confirmé que l'avion de chasse F-35 était capable de porter un DAS pour détecter et suivre des missiles.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала